2 min de lecture Économie

Airbus : pourquoi se séparer des dirigeants qui ont redressé la barre ?

ÉDITO - Airbus, grand succès industriel européen, traverse en ce moment une violente perturbation. L'entreprise remanie sa direction pour espérer éviter une crise interne.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Airbus : pourquoi se séparer des dirigeants qui ont redressé la barre ? - Eco Menanteau Crédit Image : AFP / Archives, JOHANNES EISELE | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Une crise chez Airbus ? En tout cas ça tabasse dur dans la cabine de pilotage. Les deux pilotes, l'Allemand Tom Enders et et le Français Fabrice Brégier, vont être éjectés du cockpit de l'entreprise. Une sanction spectaculaire, mais aussi assez inattendue. Ce tandem aura, en effet, durant dix ans formidablement piloté Airbus.

Ils ont sauvé l'A380, ils ont lancé avec succès l'A350 et ont pris une longueur d'avance sur l'A320 et l'A330-Neo (des avions moins gourmands en carburant). Ces succès ont été récompensés, puisque la production d'avions a été multipliée par deux. Les carnets de commande sont pleins pour dix ans. Et 700 appareils seront livrés en 2017 ( un record).

Pourquoi donc se séparer d'une équipe performante ? Simplement pour éviter un cataclysme judiciaire. L'entreprise est soupçonnée d'avoir franchi la ligne rouge par la justice britannique et par le parquet national financier français.

Les atouts de Guillaume Faury

En éjectant ses deux patrons, Airbus veut rassurer les juges sur sa détermination à faire le ménage, à réduire le montant de l'amende qui s'annonce, et surtout à échapper aux griffes de la justice américaine qui est toujours avide de nouvelles entreprises à dépouiller.

À lire aussi
Des pompes à essence à Lille (illustration). consommation
Carburants : la baisse des prix se poursuit

L'Allemand Enders va rester présent encore quelques mois. Et c'est un Français, Guillaume Faury, le patron de la division hélicoptères, qui va prendre en charge les avions Airbus. Il arrive avec quelques atouts. D'abord, son bilan dans la filiale hélicoptères. Il l'a stabilisé après une crise d'une ampleur inédite. Et mieux encore, il a renforcé son rang de leader mondial.

Deuxième atout : une très solide expérience industrielle forgée chez PSA, et une habileté certaine dans la gestion sociale d'une entreprise où les relations franco-allemandes sont éruptives. Enfin et surtout, il n'est en rien concerné par les affaires judiciaires qui frappent le groupe.

Un plan de vol loin d'être bouclé

Airbus peut-il rapidement sortir de ce trou d'air ? Outre ses deux chefs, l'avionneur va perdre son légendaire directeur commercial, son responsable industriel et celui de l'innovation. Soit le noyau dur de son exceptionnel succès.

Ce n'est pas évident, alors que la demi-catastrophe industrielle de l'A400M (l'avion militaire) n'est pas résolue et que la production en temps et en qualité des milliers de commandes en attente n'est pas assurée. Le plan de vol est loin d'être bouclé.

Les plus

C'est peut-être Thalès, qui a mis 4,8 milliards sur la table, qui va s'offrir Gemalto, le champion français du numérique.

La note du jour

14/20 pour Marie-Ayméee Peyron. C'est le 220e bâtonnier de Paris. Mais cette avocate n'est que la troisième femme à accéder à cette prestigieuse fonction.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Airbus Aéronautique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791475278
Airbus : pourquoi se séparer des dirigeants qui ont redressé la barre ?
Airbus : pourquoi se séparer des dirigeants qui ont redressé la barre ?
ÉDITO - Airbus, grand succès industriel européen, traverse en ce moment une violente perturbation. L'entreprise remanie sa direction pour espérer éviter une crise interne.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/airbus-pourquoi-se-separer-des-dirigeants-qui-ont-redresse-la-barre-7791475278
2017-12-18 07:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PDqW4mvzeRMvnA0ll--_BQ/330v220-2/online/image/2017/1218/7791475369_tom-enders-et-fabrice-bregier-vont-etre-ejectes-de-la-direction-d-airbus.jpg