1 min de lecture Faits divers

Affaire Troadec : la mère de Pascal se confie sur la provenance des lingots d'or

Dans un témoignage accordé au journal le "Parisien/Aujourd'hui en France", la mère de Pascal Troadec confie que "cet or a tout brisé".

Des policiers postés près de la maison de la famille Troadec, à Orvault le 6 mars 2017
Des policiers postés près de la maison de la famille Troadec, à Orvault le 6 mars 2017 Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Valentine De Brye

Énième révélation dans l'affaire Troadec. Dans un témoignage accordé au journal le Parisien-Aujourd'hui en France, la mère de Pascal Troadec révèle la provenance des lingots et des pièces d'or à l'origine du quadruple meurtre de la famille. Elle dévoile au quotidien que c'est son mari qui avait caché le trésor dans un garage. Elle explique que les lingots et pièces d'or ont été découverts par son mari en 2006, à l'époque artisan-plâtrier, alors qu'il effectuait des travaux chez une locataire dans un immeuble du vieux quartier de Recouvrance à Brest. Un or "volé peut-être", "à la Banque de France", lors de la Seconde Guerre mondiale.

La septuagénaire explique alors : "En 2010, j'ai dû être hospitalisée et Pascal m'a demandé la clé de la maison et a profité de mon absence pour s'emparer de cet or". Ajoutant qu'"il a spolié sa sœur Lydie ! J'ai bien essayé d'intervenir et d'arbitrer. J'ai dit que je n'étais pas d'accord, mais Pascal est devenu très autoritaire et m'a dit de me taire". Elle se remémore par ailleurs une scène terrible en 2014, lors d'un déjeuner avec son fils : "Pascal a menacé. Il a tapé violemment sur la table. Il a parlé de crises cardiaques, j'en ai fat deux, j'ai eu la peur de ma vie et je lui ai dit que je ne voulais plus le voir" a-t-elle confié. 

Selon la septuagénaire, sa fille, Lydie Troadec, aujourd'hui mise en examen pour avoir modifié la scène des crimes commis par son compagnon Hubert Caouissin, n'a jamais eu de bonnes relations avec son frère Pascal. "Pascal a toujours été jaloux de la bonne situation de Hubert qui gagnait très bien sa vie à l'arsenal. Il n'a jamais supporté qu'il devienne le compagnon de sa sœur Lydie". Pour cette femme de 76 ans qui a perdu son fils et qui ne verra désormais sa fille que derrière les barreaux, "cet or a tout brisé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Nantes Finistère
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants