1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Pilarski : où en est l'enquête ?
2 min de lecture

Affaire Pilarski : où en est l'enquête ?

Les faits remontent au 16 novembre 2019. Élisa Pilarski est tuée par des morsures chien. Son compagnon avait été mis en examen pour homicide involontaire, où en est l'enquête aujourd'hui ?

Christophe Ellul, compagnon d’Elisa Pilarski et propriétaire du chien Curtis, lors d’une conférence de presse, le 10 novembre 2020 à Bordeaux.
Christophe Ellul, compagnon d’Elisa Pilarski et propriétaire du chien Curtis, lors d’une conférence de presse, le 10 novembre 2020 à Bordeaux.
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Charlotte Diry

C'est ce vendredi 23 juillet que le tribunal d'Amiens rend un délibéré sur la demande de nullité de Christophe Ellul concernant la désignation de la juge d’instruction et de l’expertise incriminant son chien dans la mort d'Élisa Pilarski.

L'affaire remonte au 16 novembre 2019. Élisa, jeune femme de 29 ans est retrouvée morte dans la forêt de Retz dans l'Aisne, couverte de morsures. Elle est alors enceinte de six mois lorsqu'elle succombe à une hémorragie provoquée par les morsures.  

Deux pistes sont alors étudiées par les enquêteurs. D'un côté, Curtis, un American Staff qui se promenait avec Élisa Pilarski et qui n'est autre que le chien du compagnon de cette dernière. De l'autre, une meute de chiens de race poitevin. Ceux-ci appartenaient au "Rallye la Passion" qui organisait une chasse à courre au même moment. 

C'est alors le début d'une enquête semée d'embuches qui va commencer. Afin de trouver quel chien est responsable de la mort d'Élisa Pilarski, de nombreux tests ADN devront être réalisés sur l'intégralité des chiens présents dans la forêt au moment du drame. 

Curtis responsable selon les tests ADN

À lire aussi

"Seul l'ADN du chien de la victime était présent sur les plaies de cette dernière et a proximité" avait alors explique la société de vénerie dans un communiqué. Cette même source avait affirmé que l'ADN d'Élisa Pilarski avait été retrouvé dans des traces de sang sur la babine de Curtis.

Une fois l'intégralité des analyses ADN effectuées, un rapport de vétérinaires avait déjà conclu que "l'unique auteur des morsures ayant causé le décès" était Curtis. Alors que les résultats avaient été annoncés le 31 octobre. 

4 mars 2021 : son compagnon mis en examen

Son compagnon, Christophe Ellul avait été mis en examen le 4 mars dernier pour "avoir par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité (...) involontairement causé la mort" de sa compagne. 

Christophe Ellul avait pourtant toujours clamé l'innocence de Curtis, son chien, désigné par l'accusation comme un American Pitbull Terrier, originaire d'un élevage des Pays-Bas et introduit illégalement en France par son propriétaire. Placé sous contrôle judiciaire, le compagnon de la victime avait interdiction d'entrer en contact avec la famille d'Élisa Pilarski, qui s'est porté partie civile. 

Une confrontation entre Christophe Ellul et la famille de la victime

Le 31 mars 2021, une confrontation avait été organisée entre Christophe Ellul et la famille d'Élisa Pilarski. Selon une source proche du dossier, celle-ci avait alors duré environ trois heures. Durant cette rencontre, Christophe Ellul avait été confronté à de nouveaux éléments. Mais selon Vincent. L, l'oncle de la jeune femme, "cela fait un an et demi (que Chrsitophe Ellul) est dans le déni, qu'il ne sait pas, qu'il ne se rappelle pas et qu'il manipule la justice" avait-il affirmé sur BFMTV. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/