1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Kardashian : le récit glaçant de la starlette sur son braquage
2 min de lecture

Affaire Kardashian : le récit glaçant de la starlette sur son braquage

Le "Journal du dimanche" a eu accès aux procès-verbaux de l'audition de Kim Kardashian, quelques heures après le drame du mois d'octobre.

Pascal Duvier a été le garde du corps de Kim Kardashian de 2014 à son agression à Paris en octobre 2016.
Pascal Duvier a été le garde du corps de Kim Kardashian de 2014 à son agression à Paris en octobre 2016.
Crédit : Simon Decleves/SIPA
Affaire Kardashian : le récit glaçant de la starlette
01:00
Jacques Serais & Félix Roudaut

L'épique braquage de Kim Kardashian dans un hôtel parisien, dans la nuit du 2 au 3 octobre, s'est affiché en une des médias internationaux. Une expérience dont la starlette est ressortie délestée de près de neuf millions d'euros et profondément meurtrie, à en croire ses déclarations.

"J’ai entendu du bruit à la porte, comme des pas, et j’ai crié pour demander qui était là, personne n’a répondu". Ces mots, rapportés par le Journal du dimanche, sont ceux de l'Américaine lors de sa déposition devant une policière, quelques heures seulement après le drame.

"Les deux hommes étaient cagoulés", explique la star. Et de poursuivre : "L’un avait un masque de ski et il avait une casquette et une veste avec 'Police' écrit dessus." L'épouse de Kanye West est sous le choc, mais elle doit être la plus précise possible pour faire avancer l'enquête. "Celui avec les lunettes de ski mesurait 1,70m. Mince, pantalon noir, bottes noires, il m'a demandé avec un fort accent français ma 'ring' ('bague', ndlr)", détaille-t-elle. L'anneau, d'une valeur de quatre millions de dollars, se trouvait sur la table de chevet.

Ils m'ont attachée avec des câbles en plastique

Kim Kardashian

"J'étais en peignoir, nue en dessous", confie la proche de Paris Hilton. "Ils m'ont attachée avec des câbles en plastique, puis ils m'ont scotché la bouche et les jambes, avant de me porter jusque dans ma baignoire", peut-on également lire dans les six pages tirées d'un récit hors du commun. L'ADN finira par parler, les malfrats ayant laissé de nombreuses traces.

À lire aussi

Vendredi 13 janvier, six nouveaux suspects, dont le "cerveau" et des membres du commando soupçonné d'avoir mené le braquage ont été mis en examen par un juge d'instruction. La compagne du chef de l'équipe de braqueurs a été mise en examen notamment pour complicité de vol avec arme en bande organisée et complicité d'enlèvement et séquestration.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/