1 min de lecture Justice

Affaire Grégory : Murielle Bolle entame une grève de la faim

Murielle Bolle, témoin clé de l'affaire Grégory en 1984, est aujourd'hui soupçonnée d'enlèvement et placée en détention provisoire. Elle a entamé jeudi 6 juillet à la mi-journée une grève de la faim pour "dire son innocence".

Murielle Bolle, à gauche, au palais de Justice de Dijon, le 30 juin 1986
Murielle Bolle, à gauche, au palais de Justice de Dijon, le 30 juin 1986 Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Témoin clé de l'affaire Grégory en 1984, Murielle Bolle, mise en examen la semaine dernière pour enlèvement suivi de mort, a entamé une grève de la faim jeudi 6 juillet à la mi-journée. Elle souhaite ainsi "dire son innocence" et "protester contre son placement en détention". Placée à l'isolement, Murielle Bolle dit "vivre un calvaire". Selon son avocat, Me Christophe Ballorin, cette femme de 48 ans "est très abattue" et a des "pensées suicidaires". Il a précisé à l'AFP qu'elle subissait "des insultes, des cris de haines, des menaces de mort"

Le maintien en détention de Murielle Bolle a été décidé mardi 4 juillet par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Dijon (Côte-d'Or). Un autre de ses avocats, Jean-Paul Teissonière, avait alors déjà alerté sur les menaces dont sa cliente était l'objet de la part d'autres détenues de la maison d'arrêt, estimant qu'elle serait "en danger" si sa détention devait trop se prolongerMurielle Bolle avait 15 ans au moment des faits et avait accusé Bernard Laroche du rapt du garçon de quatre ans retrouvé mort dans la Vologne, peu après sa mort, avant de se rétracter. 

Nouveau témoignage émanant d'un cousin

Plus de 32 ans après ce changement de version, les enquêteurs pensent que la clé du mystère de cette affaire réside dans les raisons de sa rétractation éclair. Selon l'accusation, qui se base notamment sur un nouveau témoignage émanant d'un cousin, l'adolescente aurait été violentée par sa famille le soir du 5 novembre 1984, après l'inculpation de Laroche, ce qui serait à l'origine de sa volte-face. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants