1 min de lecture Faits divers

Affaire Grégory : Marcel Jacob autorisé à rentrer chez lui

Mis en examen dans le cadre de l’enquête sur l’enlèvement et le meurtre du petit Grégory, Marcel Jacob, grand-oncle de l’enfant, a été autorisé à rentrer chez lui par la Justice, un mois après son épouse.

Marcel Jacob arrive au côté de son avocat Stéphane Giuranna devant la cour d'appel de Dijon le 4 décembre 2017.
Marcel Jacob arrive au côté de son avocat Stéphane Giuranna devant la cour d'appel de Dijon le 4 décembre 2017. Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Nicolas Skopinski
et AFP

Un mois après sa femme Jacqueline, Marcel Jacob, mis en examen avec son épouse pour l'enlèvement et l'assassinat de leur petit-neveu Grégory en 1984, a été autorisé mercredi par la justice à rentrer chez lui, a-t-on appris auprès du parquet général.

"Marcel Jacob est autorisé à regagner son domicile à Aumontzey (dans les Vosges) et à entrer en relation avec son épouse. Les autres obligations du contrôle judiciaire sont maintenues", a indiqué le procureur général de Dijon Jean-Jacques Bosc.

Brièvement écroués il y a six mois, les époux avaient été placés sous un strict contrôle judiciaire, avec obligation de résider séparément et loin de leur domicile. Marcel Jacob se trouvait ainsi en Haute-Marne et son épouse dans le Bas-Rhin.

Malgré les protestations du parquet qui dénonçait un "risque de concertation", la décision était attendue par la défense à l'issue de l'audience qui a eu lieu dans la matinée du mercredi 20 décembre. "Le dossier de l'accusation s'effondre au fur et à mesure des investigations. Aujourd'hui, l'alibi, qui avait déjà été vérifié à l'époque, est de nouveau confirmé, par plus de dix personnes", a indiqué Me Stéphane Giuranna.

À lire aussi
Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale le 10 septembre 2019. justice
Jeffrey Epstein : Marlène Schiappa peut-elle réquisitionner son appartement à Paris ?

Les deux époux sont accusés d'avoir rédigé des lettres anonymes de menaces et d'être liés à l’enlèvement qui a conduit à la mort de Grégory, dans le cadre d'un "acte collectif". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Affaire Grégory Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants