1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire du "Grêlé" : ce que l'on sait du suspect qui s'est suicidé ?
1 min de lecture

Affaire du "Grêlé" : ce que l'on sait du suspect qui s'est suicidé ?

Un homme de 59 ans, dans le collimateur des enquêteurs sur l'affaire du "Grêlé", a avoué plusieurs meurtres du tueur en série dans sa lettre de suicide.

Un brassard de police (illustration)
Un brassard de police (illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Guillaume Chieze - édité par Camille Guesdon

Il a commis six viols et quatre meurtres entre les années 1983 et 1994. La police et la presse l'avaient surnommé "Le Grêlé" en référence à sa peau marquée par l'acné. Ce tueur en série pourrait bien avoir été identifié. Un ancien membre des forces de l'ordre, qui était dans le viseur des enquêteurs, a laissé une lettre d'aveux après son suicide.

Dans sa lettre, cet homme de 59 ans avoue plusieurs crimes du tueur en série. Il explique qu'il n'était alors pas bien dans sa vie, mais qu'il s'était depuis, repris en main. Cet ancien gendarme, entre 1983 à 1988, a aussi servi dans la police nationale. Puis il a quitté la région parisienne pour s'installer et repartir à zéro dans le sud de la France.

L'enquête, elle, ne s'est jamais arrêtée. Et c'est grâce à différents témoignages, que la juge d'instruction en charge des affaires du "Grêlé" à fini par s'intéresser à cet homme. Récemment, elle lui a envoyé une convocation pour un prélèvement ADN. Sentant l'étau se resserrer, l'homme a vidé ses comptes en banque, quitté son village au nord de Montpellier. Il a loué un appartement au Grau-du-Roi et s'est donné la mort par médicaments.

Un prélèvement ADN a été fait sur sa dépouille. Les enquêteurs attendent les résultats qui devraient parvenir dans la soirée ou dans la nuit peut-être, pour les comparer à l'ADN dont ils disposent, avant d'affirmer avec certitude qu'il s'agit bien du "Grêlé".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/