1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire d'Outreau : Jonathan Delay charge Daniel Legrand
2 min de lecture

Affaire d'Outreau : Jonathan Delay charge Daniel Legrand

REPLAY / REPORTAGE - Le jeune homme, victime dans l'affaire d'Outreau, assure que Daniel Legrand l'a violé mais n'est pas en mesure de donner des détails. "Je ne mens pas mais c'est flou", explique-t-il.

Jonathan Delay, victime dans l'affaire d'Outreau
Jonathan Delay, victime dans l'affaire d'Outreau
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Affaire d'Outreau : Jonathan Delay charge Daniel Legrand
01:27
micros
La rédaction numérique de RTL

Dix ans après avoir été acquitté des charges de viols sur mineurs qui pesaient sur lui dans l'affaire OutreauDaniel Legrand est jugé une troisième fois depuis mardi 19 mai à Rennes pour viols sur enfants. Les faits concernent cette fois une période durant laquelle il était mineur et qui n'avait pas encore été jugée. Ce mercredi 20 mai, c'est Jonathan Delay, l'une des victimes aujourd'hui âgé de 20 ans, qui est interrogé. Le jeune homme charge Daniel Legrand.

Je sais qu'il était là. C'est tout ce que je peux vous dire

Jonathan Delay

Sa voix est calme mais les mots ont du mal à sortir. Jonathan se tortille derrière la barre, engoncé dans un costume gris. Le président lui demande : "Daniel Legrand vous a-t-il abusé ?" La réponse est sans ambiguïté : "Oui". Devant la presse, il précise : "Je le désigne, oui. Ce n'est pas si clair que ça. C'est des flashes. C'est beaucoup de choses. Les souvenirs ne me permettent pas de... Je sais qu'il était là. C'est tout ce que je peux vous dire".

"Daniel Legrand est présumé innocent, rappelle le président. Vous comprenez que c'est sa vie et sa liberté qui sont en jeu". Les questions se poursuivent : "Y a-t-il eu des viols à plusieurs ?" Jonathan Delay répond que "oui, y compris par des personnes acquittées" lors du précédent procès. "Des tournages pornographiques ?", ajoute le président. "Oui", répond la victime, qui évoque "une ferme en Belgique", "des chèvres, des bergers allemands" et même "le meurtre d'une petite fille chez (lui), à La tour du renard". Il développe : "Son corps était sous mon lit. Si je l'ai dit il y a quinze ans, c'est que c'était vrai".

Je ne mens pas mais c'est flou

Jonathan Delay

À l'avocat général de l'interroger : "Vous aviez entre 3 et 5 ans. Vous avez été traumatisé (...) Vous avez peut-être reconstruit ces souvenirs. Peut-être que vous mentez sans le savoir". Jonathan Delay nie. "Je ne mens pas mais c'est flou", murmure-t-il, incapable de donner des précisions sur Daniel Legrand. Ce dernier s'est endormi dans le box. Comme s'il était étranger à son propre procès.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/