1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Bygmalion : Sarkozy veut que le droit s’applique pour lui "comme pour les autres"
1 min de lecture

Affaire Bygmalion : Sarkozy veut que le droit s’applique pour lui "comme pour les autres"

VU DANS LA PRESSE - Pour sa première apparition publique depuis sa condamnation, dont il a fait appel, à un an de prison ferme dans le cadre de l'affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy a assuré qu'il irait "jusqu'au bout pour que les règles de droit soient respectées".

Nicolas Sarkozy sur le plateau du JT de TF1 le 3 mars 2021 à Boulogne-Billancourt
Nicolas Sarkozy sur le plateau du JT de TF1 le 3 mars 2021 à Boulogne-Billancourt
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Étienne Bianchi

Moins d'une semaine après sa condamnation à un an de prison ferme pour "financement illégal" de sa campagne présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy était sur le plateau de C à Vous pour exposer ces arguments. Pour rappel, l'ancien président de la République a fait appel de cette décision de justice. 

Affirmant qu'il existe une différence de traitement entre lui et les autres justiciables, Nicolas Sarkozy a déclaré "je veux que le droit s'applique pour moi comme pour les autres, ni plus ni moins", avant d'ajouter, ironique, "il y a des règles de droit, c'est ennuyeux". 

L'ancien maire de Neuilly-sur-Seine a ensuite cité le jugement du juge d'instruction pour démontrer qu'il n'était pas au courant des agissements de ses collaborateurs. Ce qui lui a valu d'être repris par l'équipe de l'émission qui lui a indiqué qu'il prenait quelques libertés avec la vérité. Ce qui n'a pas démonté l'ancien chef de l'État qui a martelé "j'irai jusqu'au bout pour que les règles de droit soient respectées".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/