1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Adolescente poignardée : "Il la manipulait et lui faisait faire plein de bêtises", confie une amie de la victime
1 min de lecture

Adolescente poignardée : "Il la manipulait et lui faisait faire plein de bêtises", confie une amie de la victime

Une amie de l'adolescente poignardée ce jeudi en Saône-et-Loire décrit une relation toxique entre la victime et son petit-ami, qui a avoué l'assassinat.

Le collège de Clessé où étudiait Emma, l'adolescente morte poignardée
Le collège de Clessé où étudiait Emma, l'adolescente morte poignardée
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
Adolescente poignardée : "Il la manipulait et lui faisait faire plein de bêtises", confie une amie de la victime
00:02:30
Bertrand Frachon - édité par William Vuillez

Après le meurtre d'Emma, une adolescente de 14 ans, tuée à coups de couteau à Clessé (Saône-et-Loire), ce jeudi 9 juin, un garçon de 14 ans a été placé en garde à vue. Il a reconnu avoir tué sa petite amie. Au lendemain du drame, c'est toute la commune de Clessé qui est sous le choc.

Le jeune couple était ensemble depuis quelques mois. RTL a pu parler à des amis de la victime, qui avaient vu que la relation dégénérait au fil du temps. C'est sans doute une relation toxique qui s'est nouée entre Emma et son jeune meurtrier présumé, scolarisé dans le même collège qu'elle. Selon une adolescente proche de la victime, des signes de violence latente étaient déjà perceptibles dans leur relation, entamée, semble-t-il, à l'automne dernier. 

"On va dire qu'il la manipulait beaucoup, qu'il lui faisait faire plein de bêtises. Il faisait un peu n'importe quoi avec elle. Il l'insultait, la faisait sortir la nuit. Plein de trucs comme ça. Il parlait très mal. Je ne sais pas ce qu'il faisait, mais en tout cas, il n'était pas très gentil avec elle", confie cette amie, qui décrit aussi un changement dans l'attitude d'Emma au fil de la relation. Elle l'a vu se renfermer.

"C'était quelqu'un de très joyeux"

"Ça faisait un moment qu'elle n'allait pas bien, mais elle ne le disait pas à grand monde. Enfin, elle n'était pas comme ça avant, elle allait très bien. C'était quelqu'un de très joyeux", dit-elle. La relation sentimentale entre les deux adolescents s'était semble-t-il arrêtée un temps à la demande du garçon, avant de reprendre et de s'arrêter de nouveau

À lire aussi

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune suspect avait fait part de son intention de tuer Emma, mais sans être pris au sérieux. Le meurtrier qui a donc avoué les faits, risque, du fait de sa minorité, au maximum 20 ans de prison pour assassinat.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.