1 min de lecture Insolite

VIDÉO - Uruguay : ouverture d'une enquête sur un cochon mort tombé du ciel

Un cochon mort a été lancé depuis un hélicoptère en vol dans la piscine de la villa d'un entrepreneur en Uruguay, avant de finir rôti.

Une vidéo montre le cochon tombé du ciel
Une vidéo montre le cochon tombé du ciel Crédit : Capture d'écran Twitter Baltazar Viera
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

La vidéo est devenue virale. On y voit un hélicoptère survolant une villa, puis le corps d'un animal chuter dans une petite piscine, sous les rires des spectateurs. Cet animal s'est révélé être un cochon mort, qui a donc été lancé depuis un hélicoptère en vol sur la villa d'un entrepreneur en Uruguay, avant de finir rôti. 

L'étrange affaire, survenue à José Ignacio, une station balnéaire huppée à 160km à l'est de Montevideo, "fait l'objet d'une enquête", a indiqué à la chaîne Canal 10 la procureure Ana Dean. Cette dernière a recueilli le témoignage du propriétaire de la maison. Selon la procureure, l'homme a déclaré qu'il "était chez lui avec sa famille" quand il a entendu "un vacarme". En sortant, ils ont vu "un cochon dans la piscine, ils l'ont ensuite retiré et l'ont mangé, ils l'ont fait rôtir et ils l'ont mangé", a relaté la procureure.   

L'armée de l'air uruguayenne, qui contrôle les vols au-dessus de ce pays d'Amérique latine frontalier de l'Argentine, a annoncé dans un communiqué mener "une enquête afin de recueillir tous les détails techniques du vol", après "le lancement d'un animal depuis un hélicoptère civil à José Ignacio". L'enquête vise notamment à déterminer si un délit ou une violation du code de l'aviation a été commis. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Insolite Uruguay Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants