3 min de lecture Présidentielle américaine

VIDÉO - Présidentielle américaine 2016 - Le Top 5 : Donald Trump fait la paix avec Megyn Kelly, son ennemie intime

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE - Donald Trump fait la paix avec Megyn Kelly, Ted Cruz présente ses enfants ou encore fait des montagnes russes, tout est dans le Top 5.

>
Megyn Kelly on Her Meeting With Donald Trump at Trump Tower Crédit Image : JIM WATSON / AFP |
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Même s’il n’est pas président, Donald Trump pourra peut être postuler pour le prix Nobel de la Paix, après avoir enterré mercredi 13 avril la hache de guerre avec son ennemie intime, la seule à l’avoir vraiment déstabilisé pendant la campagne, la star de Fox News Megyn Kelly. Comme elle l’a expliqué ensuite lors de son émission, la journaliste a fait le premier pas, et demandé à être reçue à la "Trump Tower". Le portier était abasourdi de l’apercevoir, a-t-elle raconté en éclatant de rire.


Les deux fortes personnalités ont discuté pendant une heure. Mais elle n’a pas pour l’instant obtenu d’interview (le milliardaire boycotte son émission depuis leur premier clash en août, il avait prétendu qu’elle devait avoir ses règles). Megyn Kelly cherche à l’inviter dans une émission spéciale événement sur le réseau FOX, non pas la chaîne d’informations en continu Fox News, mais la grande chaîne nationale FOX, en prime time. 

Le chiffre du jour : des manifestants à New York pour Bernie Sanders

27.000 personnes sont venues écouter Bernie Sanders, lors d’un meeting en plein air à Manhattan. La foule débordait de Washington Square, près de West Village et de l’université NYU. Voici quelques photos prises au milieu de la foule. 

"Faites le bon choix, votez pour Bernie" Date : 14/04/2016
5 >
"Faites le bon choix, votez pour Bernie" Date : 14/04/2016
Rassemblement à New York pour Bernie Sanders Date : 14/04/2016
Un panneau disant : "Nous ne sommes pas fous" Date : 14/04/2016
Rassemblement à New York pour Bernie Sanders Date : 14/04/2016
"New York pour Bernie", prône un manifestant Date : 14/04/2016
1/1

Ted Cruz met en avant sa famille

CNN a diffusé en direct pendant trois jours de suite des émissions en prime time pendant lesquelles les trois derniers candidats républicains apparaissaient avec leur famille. Les filles de John Kasich sont adolescentes, plusieurs enfants de Donald Trump sont adultes et eux mêmes parents. Ted Cruz est le dernier candidat à avoir des enfants en bas âge, Caroline, 8 ans, et Catherine, 5 ans.

À lire aussi
La sénatrice Kamala Harris en mars 2020 (à gauche) et la sénatrice Tammy Duckworth (à droite) en février 2020 2020 États-Unis
Présidentielle américaine : quelle colistière démocrate pour Joe Biden ?

Elles étaient donc sur la plateau, interrogé par Anderson Cooper de CNN. À la veille de son anniversaire, Caroline, 8 ans, raconte qu’elle va avoir une fête autour du thème des ours. Même le gâteau en chocolat sera en forme d’ours arc en ciel. Les deux sœurs ont déjà prévenu leurs parents que si elles déménagent à la Maison Blanche, elles voudraient inviter leur idole, la chanteuse Taylor Swift

Pour Ted Cruz, c’est l’occasion d’afficher sa jeunesse (en comparaison avec Donald Trump, Hillary Clinton, Bernie Sanders, tous grands parents), et surtout d’adoucir une image assez dure dans l’opinion, ses collègues du Parti républicain ne cachent pas leur antipathie à son égard. 

Le sénateur du Texas avait déjà mis en avant ses deux filles dans une publicité avant Noël. Le Washington Post avait alors publié une caricature moquant le choix de Ted Cruz de mettre en avant ses filles pour sa campagne. Il s'était indigné, et la caricature avait été enlevée. Mais comme le souligne ce journaliste de Politico, il avait profité de l’incident pour lever des fonds

Ted Cruz combat le droit à la masturbation

Avant d’être élu au Sénat, lorsque Ted Cruz était représentant du Texas auprès de la Cour Suprême, il avait développé une argumentation juridique pour démontrer que les Américains n’avaient pas de droit constitutionnel à posséder des godemichés, que l’autorisation de la vente de sex toys était la première étape pour la légalisation de l’inceste, et que l’intérêt du gouvernement était de décourager le "sexe autonome", la masturbation. C’est un journaliste du magazine Mother Jones qui a retrouvé la trace de ces documents juridiques, en enquêtant sur Ted Cruz. 

Selon le juriste Ted Cruz, il n’y a pas de droit en tant que tel à "stimuler son propre appareil génital pour des raisons non médicales qui ne sont pas liées à la procréation ou extérieures à une relation interpersonnelle". Son ancien colocataire à la prestigieuse université de Princeton (désormais scénariste à Hollywood) a publié un tweet pour témoigner que Ted Cruz n’avait pas toujours eu cette conception stricte de la stimulation génitale. 

Ted Cruz sur les montagnes russes

Tweet assez drôle posté par Ted Cruz, après une visite de campagne à un parc d’attraction en Pennsylvanie.
"Beaucoup de gens ont comparé les hauts et le bas d’une campagne à des montagnes russes. Aujourd’hui nous avons décidé de voir par nous-mêmes". On le voit donc sur l’attraction, en costume.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Donald Trump Hillary Clinton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants