1 min de lecture Faits divers

VIDÉO - Norvège : huit maisons entraînées dans la mer après un glissement de terrain

VU DANS LA PRESSE - Des images impressionnantes montrent plusieurs maisons emportées dans la mer lors d'un glissement de terrain en Norvège, le 3 juin.

Un glissement de terrain a emporté 8 maisons dans la mer en Norvège, le 3 juin 2020
Un glissement de terrain a emporté 8 maisons dans la mer en Norvège, le 3 juin 2020 Crédit : Capture d'écran - Youtube Kremovdu Jabar
photo camille
Camille Sarazin Journaliste

Les images sont impressionnantes. Un glissement de terrain, de forte ampleur, a entraîné huit maisons dans la mer, dans le nord de la Norvège. 

Le puissant glissement de terrain s'étendait sur plus de 600 mètres de large, détaille Ouest France, qui a réuni des images de la catastrophe. Il a eu lieu dans la commune d'Alta, sur le côté ouest de Kråkneset, mercredi 3 juin. 

Dans la vidéo, on peut voir le sol s'effondrer et les maisons dériver dans des tourbillons d'eau. Le tout a duré plusieurs heures. 

Les secours ont été déployés sur place immédiatement pour s'assurer que les habitants étaient sains et saufs. Heureusement, les maisons emportées étaient des résidences de vacances. Elles étaient donc inoccupées au moment du drame. 

À lire aussi
Le café Cox recouvert de tags représentant des croix gammées, à Paris le 6 juillet faits divers
Paris : des croix gammées taguées sur deux bars gays dans le Marais

Une opération de sauvetage a tout de même été lancée à la fois par voie maritime et aérienne. Aucun blessé n'est à déplorer, même si une personne a dû être évacuée des lieux. Il s'agit d'un habitant d'une maison voisine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Norvège Intempéries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants