1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Gênes : les images impressionnantes de l'effondrement du pont
1 min de lecture

VIDÉO - Gênes : les images impressionnantes de l'effondrement du pont

Les autorités italiennes ont rendu publiques des images de vidéosurveillance du moment où le viaduc autoroutier s'est effondré, mardi 14 août. Les opérations de déblaiement ont été interrompues en raison de craquements entendus sur les restes du pont.

Le viaduc Morandi situé à Gênes, en Italie, s'est écroulé mardi 14 août 2018
Le viaduc Morandi situé à Gênes, en Italie, s'est écroulé mardi 14 août 2018
Crédit : Luca Zennaro/AP/SIPA
Christophe Guirard & AFP

L'effondrement du pont Morandi de Gênes a fait 43 morts, mardi 14 août. Une catastrophe qui a profondément marqué l'Italie, qui continue à pleurer les vies perdues dans la ville du nord du pays. Alors que des vidéos amateurs avaient permis de se rendre compte de la façon dont la partie centrale du viaduc s'est écroulée, des images de vidéosurveillance dévoilées lundi 20 août par la police italienne permettent de se faire une idée plus précise de la violence de la scène.

Des craquements provenant des restes du pont ont entraîné l'interruption des opérations de déblaiement en cours, annoncent les médias italiens. Les bruits ont été entendus dans la nuit de dimanche à lundi par des riverains sur le tronçon est du viaduc écroulé et les pompiers ont décidé de suspendre par précaution les opérations de déblaiement. Les forces de l'ordre ont aussi renforcé l'interdiction d'accès à la zone et suspendu l'accompagnement des personnes évacuées allant récupérer des effets personnels dans leurs habitations.

La zone rouge délimitant un périmètre de sécurité autour du site est interdite, y compris pour les moyens de secours en attendant des vérifications. Le parquet de Gênes qui a ouvert une enquête après la catastrophe, et placé le pont sous séquestre, s'est dit prêt à autoriser la destruction du tronçon est du pont "en cas de danger concret".

L'enquête toujours en cours

Des relevés techniques en cours sur le pont se poursuivaient toutefois lundi en vue de déterminer les causes de son écroulement qui pourrait être dû à "une série de plusieurs facteurs", selon Roberto Ferrazza, président de la commission d'inspection mise en place par les ministère italien des Infrastructures et des Transports. "L'élément déclencheur de la dynamique n'est pas clair", a-t-il ajouté lundi.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/