1 min de lecture États-Unis

VIDÉO - États-Unis : un professeur désarme un élève en lui faisant un câlin

Grâce au sang-froid de ce professeur, un étudiant américain a lâché son arme alors qu'il semblait envisager le pire.

>
Oregon coach disarms, hugs armed student Crédit Image : Capture d'écran Youtube |
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

C'est un geste qui certainement sauvé toute une classe. Au lycée Parkrose de l'Oregon, aux États-Unis, un professeur a empêché un élève armé de commettre le pire. Sur les images, le déroulé des faits apparaît clairement. 

On y voit Angel Granados-Diaz (le jeune homme aux lunettes) pénétrer dans une salle de classe à la suite de Keanon Lowe, l'entraîneur de l'équipe de football du lycée. L'élève, âgé de 18 ans, a une arme à feu à la main. 

Sur la scène suivante, des élèves fuient. On comprend alors que l'étudiant souhaite faire usage de son arme à l'intérieur de la salle de classe. Mais c'était sans compter sur l'incroyable sang-froid du professeur qui entraîne l'élève à l'extérieur et, sans le brusquer, le désarme d'une façon inattendue : en lui faisant un câlin. 

Un autre élève récupère alors l'arme pour l'éloigner, alors que Keanon Lowe ne lâche pas le jeune. Finalement interpellé par les autorités, Angel Granados-Diaz a plaidé coupable pour "possession d'arme à feu dans un bâtiment public". Il a été condamné à 6 mois de mise à l'épreuve et à un traitement pour sa santé mentale et sa toxicomanie.

À lire aussi
Une garderie (illustration). faits divers
États-Unis : des enfants découverts cachés dans le sous-sol d'une garderie

Grâce à Keanon Lowe, l'étudiant n'a fait aucune victime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Attentat International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants