2 min de lecture États-Unis

VIDÉO - Colis suspects aux États-Unis : Robert De Niro et Joe Biden également ciblés

Après CNN, Hillary Clinton, Barack Obama et d'autres personnalités politiques américaines, les deux hommes ont aussi reçu, jeudi 25 octobre, des colis contenant des explosifs.

>
Colis suspects aux États-Unis : Robert De Niro et Joe Biden également ciblés Crédit Image : Montage RTL / Photos AFP | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date :
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
et AFP
>
Joe Biden et Robert de Niro visés aussi par des colis suspects Crédit Image : dailymotion | Crédit Média : Agence/Lionel Gendron | Date :

La liste s'allonge de jour en jour. Les découvertes d'enveloppes contenant des engins explosifs et de la poudre se multiplient aux États-Unis. Jeudi 25 octobre, on apprend que l'acteur Robert De Niro et l'ancien vice-président américain Joe Biden ont aussi reçu des colis suspects, à l'instar de nombreuses autres personnalités. 

Un employé des TriBeCa Productions, la société de production de De Niro, a signalé à la police le colis suspect, qui était adressé à l'acteur, cette nuit, a indiqué un porte-parole de la police.  


Hillary Clinton, Barack Obama, Éric Holder, ancien ministre de la Justice d’Obama, John Brennan, l’ancien directeur de la CIA, le milliardaire Georges Soros, l'élue au Congrès Debbie Wasserman Schultz, la députée californienne Maxine Waters, la chaîne de télévision CNN... Tous ont reçu ce paquet avec des objets menaçants à l'intérieur, certains étiquetés d'un autocollant parodique du logo de Daesh

Tous sont des cibles régulières des discours de Donald Trump, qui a d'ailleurs réagi en accusant les médias d'être en "grande partie" responsables de la "colère" dans la société américaine. 

Une "volonté de terroriser"

À lire aussi
Des policiers américains (photo d'illustration) faits divers
États-Unis : un père et sa fille commettent un meurtre, puis se marient

Une chasse à l'homme massive est engagée, ainsi qu'une course contre le temps. Les enquêteurs du FBI ont relevé autant d'indices qu'ils le peuvent sur les paquets piégés retrouvés. Les enveloppes contiennent toutes la même chose : une batterie, une bombe artisanale, et ils sont en train d'analyser la poudre pour confirmer qu'il s'agit bien d'explosifs.

En quelques heures, plus tôt dans la journée, six alertes au colis suspect se sont succédé, de New York à la Floride en passant par Washington, sans compter une fausse alerte en Californie, créant un climat de psychose.  

Aucune victime n'a été signalée mais les polices locales et fédérales ont été placées en état d'alerte. Le maire et le gouverneur de New York ont dénoncé une "volonté de terroriser".  

Dans quelques semaines à peine, les États-Unis ont un rendez-vous électoral primordial, appelé les midterms, l'équivalent des législatives en France. Ces attaques ciblées prouvent les tensions politiques qui secouent la société américaine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Faits divers Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants