2 min de lecture Environnement

VIDÉO - Australie : la Grande Barrière de corail est en grand danger

En Australie, la Grande Barrière de corail est menacée, sous la pression du réchauffement climatique même si certaines découvertes récentes nous laissent espérer que tout n'est pas encore perdu.

>
Océans : la Grande barrière de corail menacée Crédit Image : Richelle Harrison-Plesse, Grégory Plesse | Crédit Média : M6 / Richelle Harrison-Plesse Grégory Plesse | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 et Sophie Merle

C'était pour le commandant Cousteau l'un des dix plus beaux sites de plongée du monde. Un immense récif s'étendant sur plus de 2.600 km, le long des cotes australiennes, enfoui sous un océan d'eau turquoise, et classé au Patrimoine mondial de l'Humanité.

Mais ces dernières années, la Grande Barrière de corail a subi des dommages considérables, provoqués par le réchauffement climatique. Pour l'un des plus fins connaisseurs du sujet, le professeur australien Peter Harrison, directeur Marine Ecology Research Center confirme que la Grande Barrière de corail n'est déjà plus tout à fait ce qu'elle était. 

"Ces deux dernières années, des quantités considérables de corail ont disparu. Ce qui nous inquiète, c'est que pour l'instant, on se contente de gagner du temps pour préserver la Grande Barrière, et les coraux qui la composent". Un constat pas très rassurant.

Comment sauver la Grande Barrière de corail ?

Au centre de recherche d'Heron Island, au Nord-Est de l'Australie, des scientifiques du monde entier étudient la vie sous-marine. C'est ici que le professeur Harrison a découvert comment répliquer la phase de reproduction du corail, qui n'a lieu que quelques jours par an, après la pleine lune.

À lire aussi
Dauphins dans la mer Méditérannée environnement
Capture accidentelle de dauphin : des répulsifs sur les filets imposés par le gouvernement

Une méthode testée, en Australie et aux Philippines, avec succès, et qui donne des raisons de garder espoir pour l'avenir.

"On a prélevé des larves de corail qui ont survécu à des phases de blanchissement, et qui sont bien plus résistantes aux températures élevées. On espère que la diversité génétique qu'on est en train de créer permettra dans le futur au corail d'améliorer ses chances de survie face à la prochaine augmentation de la température des océans." 

Un cauchemar pour l'économie australienne

L'annonce de la disparition de la Grande Barrière a aussi des effets inattendus sur l'économie australienne. Le nombre de vacanciers a chuté alors que le tourisme dans la Grande Barrière de corail génère chaque année plus de trois milliards d'euros de recettes et représente près de 70.000 emplois.

"L'état de la Grande Barrière a un impact direct sur nos vies. Si on ne participe pas à sa préservation, elle disparaîtra à l'avenir et cela aura aussi un impact sur le reste de la planète. Alors si on ne sensibilise pas aujourd'hui les gens aux dangers qu'elle encourt, les générations futures ne pourront plus en admirer la beauté." déplore Conor Ferrin, professeur de plongée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Australie Océans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants