1 min de lecture Innovation

La barrière de corail française est en danger

À cause d'El Niño et du réchauffement du climat, le corail devient blanc et est en train de mourir. Des chercheurs français alertent la ministre de l'Écologie.

>
La barrière de corail française est en danger Crédit Image : AFP / Archives, Marc Le Chélard | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
Virgine Garin
Virginie Garin et Loïc Farge

Des scientifiques sont allés plonger en Nouvelle-Calédonie, et le constat est affligeant. Par endroit, un tiers des coraux sont tout blancs à cause des courant chauds apportés par El Niño et le dérèglement du climat. Les coraux meurent. Il y a déjà eu des épisodes de blanchiment, mais jamais à ce point-là. Les Australiens estiment que 40% de leur barrière est en danger. À certains endroits le phénomène est réversible, si les température redescendent assez vite. Mais il n'y a pas grand-chose à faire contre les courants chauds.

En revanche, les scientifiques vont alerter le gouvernement ce mardi 5 juillet. Il faut sauver ce qui peut l'être en arrêtant certaines pratiques. À Mayotte, le corail meurt aussi à cause de la pollution : des eaux usées rejetées dans le lagon, des pollutions agricoles. Donc là il est possible d'agir. Il faut aussi agir contre des méthodes de pêche, en principe illégales. Il y a du braconnage, comme capturer des poulpes avec du poison, du bleu de méthylène. Le poulpe s'endort, mais le corail il meurt.
Tout cela peut avoir des impacts énormes. Touristiques, d'abord, avec la disparition de paysages sublimes. Pour les pêcheurs aussi : les coraux abritent les poissons et une incroyable biodiversité. On estime qu'un kilomètre-carré de récif tropical contient plus d'espèces qu'on n'en trouve sur toutes les côtes européennes. Quand ils grandissent, les coraux forment une barrière. S'ils disparaissent, les côtes ne sont plus protégées des cyclones et des vagues. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Innovation Environnement Nouvelle-Calédonie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants