2 min de lecture Union européenne

Union européenne : l'Italie va-t-elle rester dans l'euro ?

ÉDITO - L'Italie était dans l'attente du gouvernement que doit proposer Carlo Cottarelli, un ancien haut responsable du Fonds monétaire international. La Botte va-t-elle dire "ciao" à la monnaie unique ?

François Lenglet Lenglet-Co Le service Économie
>
Union européenne : l'Italie va-t-elle rester dans l'euro ? Crédit Image : AFP / Andreas SOLARO | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et Loïc Farge

Lundi 28 mai, un nouveau premier ministre a été nommé par le président italien et chargé de former un gouvernement. A-t-il une chance de sortir l'Italie de la crise dans laquelle elle s'enfonce ? C'est très, très peu probable.

Il s'agit d'un technocrate, Carlo Cotarelli, un ancien du Fonds monétaire international, partisan de l'Europe et de l'Union monétaire, alors que les élections législatives récentes ont donné le plus de voix aux partis dits "populistes" qui souhaitent une politique opposée à l'orthodoxie prônée par Bruxelles, Berlin et Paris. Pour résumer, les Italiens ont voté contre l'Europe telle qu'elle fonctionne, et le président veut leur donner un gouvernement partisan de l'Europe telle qu'elle fonctionne.

Le nouveau gouvernement n'aura pas la confiance du Parlement, où les populistes sont les plus nombreux. Il sera donc contraint d'organiser de nouvelles élections, après l'été probablement. Et il est possible que les électeurs donnent alors encore davantage de voix aux deux partis anti-européens, la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles.

À lire aussi
Android est le logiciel mobile le plus populaire au monde Connecté
Amende contre Google : le système Android pourrait devenir payant

C'est cette perspective qui a fait chuter la bourse de Milan de 2% lundi, et fait monter les taux d'intérêt italiens. Une nouvelle élection se transformerait en référendum sur l'Europe et l'euro, et son résultat est imprévisible.

L'euro n'a pas réussi aux Italiens

Si les électeurs italiens sont si critiques sur l'Europe, c'est parce qu'ils ont deux sujets de mécontentement. L'arrivée massive de réfugiés tout d'abord, face à laquelle ils ont le sentiment que l'Europe les abandonne.

Ensuite la crise persistante de l'économie, en particulier au sud de Rome, malgré une petite reprise depuis un an. Depuis que l'Italie est dans l'euro - ça fait presque vingt ans -, son PIB n'a progressé que de 7,4% - c'est à peine mieux que la Grèce, quand l'Allemagne et la France ont fait +29%.

La rédaction vous recommande

On peut dire que l'euro ne leur a pas réussi. Le fond du problème, c'est que l'Italie est double. Au nord, c'est une petite Allemagne, prospère, avec des entreprises industrielles très compétitives, parfaitement intégrées dans l'euro, et des régions qui figurent parmi les plus riches du continent. Au sud de Rome, ce sont des régions sous-développées, avec un chômage des jeunes qui dépasse les 40% et des entreprises faméliques.

Du temps de la lire, avant l'Union monétaire, le pays avait deux moyens pour faire tenir ensemble ces deux Italie. La dette publique d'abord, pour financer l'arrosage des terres du Sud. Ensuite la dévaluation, pour faire tenir les entreprises fragiles en dépréciant la monnaie pour conquérir les marchés étrangers avec des productions bas de gamme et peu chères.

L'Union monétaire a interdit l'usage de ces deux instruments. Du coup, l'écart entre les deux moitiés du pays n'a jamais été si large.

Les électeurs choisiront au final

Est-il envisageable que l'Italie sorte de l'euro ? C'est ce que veut éviter à tout prix le président Sergio Mattarella. Et c'est pour cela qu'il a nommé Carlo Cotarelli. Mais ce sont les électeurs qui choisiront, in fine. Peut-être même en parlant plus fort qu'avant, s'ils ont le sentiment de ne pas avoir été entendus.

Il y a peu, une centaine d'économistes allemands ont proposé que l’Europe se dote d'une procédure organisée pour qu'un pays puisse quitter l'euro. C'est sans doute beaucoup plus nécessaire aujourd'hui que de mettre sur pied un semblant de budget européen, comme souhaite le faire la France et son président, complètement à contretemps sur ce chapitre

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Italie Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793566831
Union européenne : l'Italie va-t-elle rester dans l'euro ?
Union européenne : l'Italie va-t-elle rester dans l'euro ?
ÉDITO - L'Italie était dans l'attente du gouvernement que doit proposer Carlo Cottarelli, un ancien haut responsable du Fonds monétaire international. La Botte va-t-elle dire "ciao" à la monnaie unique ?
https://www.rtl.fr/actu/international/union-europeenne-l-italie-va-t-elle-rester-dans-l-euro-7793566831
2018-05-29 10:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-IhTUF9kQMHjslBsvaOXqQ/330v220-2/online/image/2018/0529/7793569123_carlo-cottarelli-incarnation-de-l-austerite-budgetaire-est-charge-de-former-le-gouvernement-italien.jpg