1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : une nouvelle élue démocrate s'en prend violemment à Donald Trump
2 min de lecture

États-Unis : une nouvelle élue démocrate s'en prend violemment à Donald Trump

VIDÉO - Rashida Tlaib a promis, dans une attaque frontale qui n'est pas passée inaperçue, de destituer le président Donald Trump. Ce dernier n'a pas tardé à répondre.

Rashida Tlaib, l'une des deux premières femmes musulmanes à faire son entrée au Parlement
Rashida Tlaib, l'une des deux premières femmes musulmanes à faire son entrée au Parlement
Crédit : SAUL LOEB / AFP
Martin Planques & AFP

"Nous allons destituer ce fils de pute!" Rashida Tlaib, l'une des nouvelles représentantes démocrates au Congrès américain a promis, dans une virulente attaque frontale, de destituer Donald Trump, faisant enrager les républicains et planer un doute sur la capacité du parti démocrate à contenir sa jeune vague progressiste.

En effet, un vent de fraîcheur a soufflé jeudi à Washington dans l'hémicycle du Capitole à l'occasion de l'investiture du 116e Congrès des États-Unis, où siège désormais un nombre record de femmes et d'élus issus de minorités. C'est le cas de Rashida Tlaib, une fille d'immigrés palestiniens devenue, aux côtés d'Ilhan Omar, l'une des deux premières femmes musulmanes à faire son entrée au Parlement.

Quelques heures seulement après avoir prêté serment, cette ancienne avocate de 42 ans a tenu un bref discours lors d'une soirée de célébration. "Nous allons destituer ce fils de pute!", la voit-on lancer à ses partisans et à ses proches dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux qui a provoqué la colère du camp républicain.

Donald Trump n'a pas tardé à réagir

Le président lui-même a répondu vendredi, dénonçant des propos "honteux". "Je pense qu'elle s'est déshonorée et qu'elle a déshonoré sa famille. Parler comme ça devant son fils (...) c'était un manque de respect aux États-Unis", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse depuis la Maison Blanche. Dans la soirée, le hashtag #ImpeachTheMF ("Destituons le FDP") était en tête des tendances aux États-Unis sur Twitter, avec plus de 120.000 tweets.

À lire aussi

"Comment voulez-vous destituer un président qui a gagné probablement la plus grande élection de tous les temps, qui n'a rien fait de mal (...), qui est à l'origine des deux meilleures premières années de tous les présidents, et qui est le républicain le plus populaire dans l'histoire du parti, à 93%?", avait tweeté plus tôt Donald Trump, sans mentionner directement la vidéo dans laquelle Rashida Tlaib appelle à sa destitution.

De son côté, la nouvelle présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, avait déclaré ne pas faire de la procédure de destitution une priorité.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/