1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Une centrale nucléaire franco-chinoise sous surveillance après un rapport de fuite
1 min de lecture

Une centrale nucléaire franco-chinoise sous surveillance après un rapport de fuite

Après des rapports de médias américains, Framatome, filiale d'EDF, surveille désormais un site chinois construit avec l'aide de la France.

La centrale de Taishan.
La centrale de Taishan.
Crédit : PETER PARKS / AFP
Une centrale nucléaire franco-chinoise sous surveillance après un rapport de fuite
00:53
Stéphane PAMBRUN & AFP

Une fuite a-t-elle été identifiée au sud de la Chine, à Taishan, dans une centrale nucléaire opérée en partie par EDF ? Après un rapport de la chaîne d'information CNN, les États-Unis ont ouvert une enquête à ce propos. Framatome, filiale du groupe français EDF, a indiqué ce lundi 14 juin surveiller "l'évolution d'un des paramètres de fonctionnement" et précise être "dans son domaine de fonctionnement et de sûreté autorisé".

La centrale de Taishan alimente en électricité une zone équivalente à la Grande-Bretagne, mais en deux fois plus peuplée. À 120km de Hong-Kong, le site s'étend sur 400 hectares, l'équivalent de 130 terrains de football. Cette centrale EPR dernière technologie a été inaugurée en 2019, et est un symbole important de coopération entre la France et la Chine dans le domaine du nucléaire.

Une cinquantaine d'ingénieurs EDF seraient, en moyenne, en permanence sur le site, bien que la majorité des employés sont chinois. La menace d'une fuite radioactive n'a pour l'instant été confirmée ni par les autorités chinoises, ni par la France.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/