1 min de lecture Médicaments

Un vaste trafic international de Subutex entre la France et l'Ukraine démantelé

Une opération menée ce 22 mai à l'échelle européenne en France, en Ukraine et en Pologne a permis de démanteler un trafic international de Subutex, médicament de substitution aux opiacés. On parle de plus de 200.000 cachets pour un bénéfice de plus de 10 millions d'euros.

Le Subutex est utilisé notamment pour le traitement substitutif de dépendance à l'héroïne.
Le Subutex est utilisé notamment pour le traitement substitutif de dépendance à l'héroïne. Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

C'est une opération de grande ampleur. Un vaste trafic international de Subutex entre la France et l'Ukraine, via la Pologne  a été démantelé ce mercredi 29 mai selon la gendarmerie. On parle de plus de 200.000 cachets pour un bénéfice de plus de 10 millions d'euros.

L'opération, conduite dans les Bouches-du-Rhône, en Pologne et en Ukraine, a permis l'interpellation de dix personnes selon les dernières confirmations de la gendarmerie, confirmant une information initiale du quotidien La Provence. Concernant ce vaste trafic, l'enquête des membres de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique et les gendarmes de la section de recherches de Marseille a permis d'identifier un réseau marseillais qui alimentait des trafiquants ukrainiens à raison de 7.000 à 10.000 cachets par mois. Les transactions elles-mêmes se déroulaient en réalité principalement en région parisienne, dans l'Est parisien précisément.  

Quatre suspects mis en examen et placés en détention provisoire

Quatre des suspects ont été arrêtés dans les Bouches-du-Rhône, sur commission rogatoire d'un juge, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en octobre 2018 par le parquet de Paris. Ils ont été mis en examen lundi pour "détention, transport, emploi, acquisition, offre ou cession et exportation de médicaments inscrits sur la liste des substances vénéneuses en bande organisée", "escroquerie au préjudice d'un organisme de protection sociale en bande organisée" et "association de malfaiteurs", puis placés en détention provisoire. 

Le préjudice à la sécurité sociale a été évalué à environ 500.000 euros. Les médicaments de Subutex sont des substituts à l'héroïne, étaient en effet obtenus par des personnes bénéficiant de l'AME, l'aide médicale d'état.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médicaments France Ukraine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants