1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Un Américain en cavale, qui a simulé sa propre mort, retrouvé après avoir contracté le Covid
2 min de lecture

Un Américain en cavale, qui a simulé sa propre mort, retrouvé après avoir contracté le Covid

Nicholas Rossi, 34 ans, était recherché pour viol et pour fraude aux États-Unis. L'homme, contaminé par le coronavirus et placé sous respirateur, a été retrouvé dans un hôpital à Glasgow, au Royaume-Uni.

Une voiture de police anglaise (illustration)
Une voiture de police anglaise (illustration)
Crédit : Chris Sampson / Flickr
Florise Vaubien

Un fugitif américain qui a changé de nom et mis en scène sa propre mort, a été rattrapé par son passé, rapporte SkyNews. Recherché pour fraude et agression sexuelle dans l’Utah et l’Ohio aux États-Unis, Nicholas Rossi a été repéré le mois dernier dans un hôpital Queen Elizabeth de Glasgow. Le trentenaire, admis sous le nom de "Arthur Knight", avait été placé sous respirateur après avoir contracté la Covid-19

Nicholas Rossi ne s'attendait pas à ce revirement de situation le 13 décembre dernier. L'homme, contaminé par le coronavirus, a été retrouvé vivant en Écosse après avoir été hospitalisé, détaille le magazine Paris Match. Il était recherché pour fraude mais aussi pour le viol d'une femme de 21 ans survenu en septembre 2008 dans l'Utah en 2008, et une agression dans l'Ohio en 2018, d'après le bureau du procureur du comté de l'Utah. 

Recherché pour viol et pour fraude

Le fugitif, âgé de 34 ans, qui porte également les pseudonymes de Nicholas Alahverdian et Nicholas Alahverdian Rossi, avait été déclaré mort d'un lymphome malin non hodgkinienLa fausse mort de cet Américain en cavale avait été déclarée en février 2020 : deux mois plus tôt, M. Rossi avait annoncé à la presse qu'il était atteint d'un cancer à un stade avancé "et qu'il ne lui restait que quelques semaines à vivre". 

Le mis en cause ne s'était pas arrêté là : il était allé jusqu'à médiatiser "son combat pour la défense des enfants" alors qu'un enterrement avait été organisé en présence d'une femme qui s'est faite passer pour son épouse. Toutefois, les enquêteurs doutaient de la véracité de ces faits, "estimant qu’il était probable qu’il soit en réalité en cavale", détaillent nos confrères de Paris Match.  

Une procédure d'extradition lancée

À lire aussi

"Les enquêteurs ont appris que Nicholas Rossi avait fui le pays pour éviter des poursuites dans l'Ohio et avait tenté de faire croire aux enquêteurs et aux législateurs d'autres États qu'il était décédé", a déclaré le bureau du comté de l'Utah. "Les officiers ont interpellé" le mis en cause "en lien avec un mandat d’arrêt international", a assuré une source policière écossaise.

Les autorités américaines ont expliqué que "le fugitif avait été identifié grâce à des images liées à son acte d’extradition". Ses empreintes digitales et son ADN, recensées dans la base de données d’Interpol, ont également permis de l'identifier.

Un porte-parole du Crown Office en Écosse a déclaré que Nicholas Rossi "a comparu par visioconférence le jeudi 23 décembre 2021". Une première procédure qui intervient "dans le cadre d'une procédure d'extradition vers les États-Unis".  Pour l'heure, aucune date n'a encore été fixée. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/