3 min de lecture Union européenne

Trump et Juncker : quels sont les enjeux de la rencontre ?

Alors que les relations entre les États-Unis et l'Union européenne sont endommagées, le président de la commission européenne doit rencontre le président américain ce mercredi 25 juillet.

Donald Trump et Jean-Claude Juncker doivent se rencontrer à Washington mercredi 25 juillet (illustration)
Donald Trump et Jean-Claude Juncker doivent se rencontrer à Washington mercredi 25 juillet (illustration) Crédit : John MACDOUGALL / AFP
Camille Schmitt
Camille Schmitt
Journaliste

L'échange promet d'être tendu. Alors que Donald Trump accusait l'Europe d'être "l'ennemi" des États-Unis il y a encore 5 jours, le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker, doit rencontrer le président américain ce mercredi 25 juillet.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Donald Trump a l'art de préparer le terrain. La veille de la visite, le locataire de la Maison Blanche a une nouvelle fois dénoncé l'attitude de l'Europe, à laquelle il réserve depuis plusieurs mois ses flèches les plus aiguisées.

"Ce que nous fait l'Union européenne est incroyable (...) Ils ont l'air gentils, mais ils sont durs", a-t-il lancé depuis Kansas City, dans le Missouri, promettant de défendre avec vigueur les intérêts de l'Amérique lors de sa rencontre avec le président de la Commission européenne.

À lire aussi
L'Aquarius arrive dans le port de Valence dimanche 17 juin Migrants
Les actualités de 12h30 - Aquarius : "la situation n'est pas durable", dit un marin-sauveteur

"Construire des ponts"

Les relations entre les 28 et les États-Unis sont sévèrement endommagées. Depuis que Donald Trump a décidé en août 2017 de retirer son pays de l'accord sur le climat, les rapports euro-américains n'ont fait qu'empirer. Sanctions douanières, rupture de l'accord sur le nucléaire avec l'Iran, demande aux pays européens de payer plus pour la défense... Donald Trump a sabordé la relation privilégiée des États-Unis avec l'Union européenne, selon l'AFP.

"Washington ne veut plus coopérer avec le reste du monde et nous en sommes au stade où nous devons remplacer les États-Unis", a même reconnu en mai dernier le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Cette visite est donc l'occasion de "construire des ponts", selon les mots de Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaire Économiques.

Encore faut-il que le président américain entende ce que Juncker est venu lui dire. Car Donald Trump est "incontrôlable" et "n'écoute aucun avis", d'après un responsable de l'UE qui l'a rencontré lors de sa visite à Bruxelles en mai 2017. Jean-Claude Juncker a confié à la chaîne allemande ZDF "ne pas être excessivement optimiste" à l'approche de cette visite.

Mettre fin à la guerre commerciale

C'est l'autre enjeu majeur de cette rencontre. La guerre commerciale est largement déclarée entre les États-Unis et l'Union Européenne. Au 1er juin, Washington a taxé à 25 % les exportations européenne d’acier et à 10 % celles d’aluminium.

Depuis, Donald Trump menace régulièrement de franchir un nouveau cap en l'absence de concessions de la part de Bruxelles : imposer des droits de douane sur les importations de voitures européennes. Une menace qui inquiète particulièrement l'Allemagne, où ce secteur clé emploie quelque 800.000 personnes.

Avant de le retrouver, Jean-Claude Juncker a ainsi lancé une mise en garde à Donald Trump, en prévenant que l'Europe répondrait "de manière adéquate et immédiate" s'il bougeait sur l'automobile. Cecilia Malmström, la Commissaire européenne au Commerce qui participe à la visite, a de son côté agité la menace d'une "longue liste de produits américains" qui pourraient être visés du côté européen, pour un montant total de 20 milliards de dollars.

L'économie américaine déjà touchée

Ce bras de fer n'est pas sans conséquence sur l'économie outre-atlantique. Les représailles de l'Union européenne, la Chine ou encore le Canada face aux menaces douanières de Washington ont déjà fragilisé les agriculteurs américains. Donald Trump a annoncé mardi 24 juillet une aide d'urgence de 12 milliards de dollars destinée aux agriculteurs, dont les tarifs ont été considérablement réduit.

De son côté, le célèbre constructeur de motos Harley Davidson a déjà averti sans détour que la guerre commerciale entre les États-Unis et ses partenaires allait rogner ses marges en 2018.

Cette agressivité commerciale du président américain divise jusque dans son propre camp. Paul Ryan, chef des républicains à la Chambre des représentants, a déclaré ce mardi : "Je ne pense pas que les tarifs douaniers soient la bonne réponse". John Thune, sénateur républicain du Dakota du Sud, s'est lui inquiété des "nombreux dommages collatéraux" de la politique de "l'Amérique d'abord" adoptée par Donald Trump.

L'Europe a elle déjà pris les devants en signant un accord avec le Japon le 17 juillet, créant la plus vaste zone de libre-échange au monde avec 600 millions de consommateurs. Un accord qui devrait encore fragiliser la position de Donald Trump dans ses négociations avec M. Juncker.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne États-Unis International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794226531
Trump et Juncker : quels sont les enjeux de la rencontre ?
Trump et Juncker : quels sont les enjeux de la rencontre ?
Alors que les relations entre les États-Unis et l'Union européenne sont endommagées, le président de la commission européenne doit rencontre le président américain ce mercredi 25 juillet.
https://www.rtl.fr/actu/international/trump-et-juncker-quels-sont-les-enjeux-de-la-rencontre-7794226531
2018-07-25 17:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lEYGRRFWu6NvAieBT-XJ7A/330v220-2/online/image/2018/0725/7794227659_donald-trump-et-jean-claude-juncker-doivent-se-rencontrer-a-washington-mercredi-25-juillet-illustration.jpg