1 min de lecture Grande-Bretagne

Trois marins contrôlés positif à la cocaïne à bord d'un sous-marin nucléaire britannique

Les trois marins britanniques contrôlés positifs à la cocaïne travaillent sur le sous-marin HMS Vengeance qui transporte seize missiles nucléaires.

Un sous-marin (illustration)
Un sous-marin (illustration) Crédit : Peter THOMPSON / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Ce fait divers a de quoi inquiéter. Trois marins de la Royal Navy, la marine britannique, ont été arrêtés après avoir été contrôlés positif à la cocaïne. Ils officiaient sur le sous-marin HMS Vengeance qui transporte seize missiles nucléaires Trident. Ces bombes sont, chacune, huit fois plus puissantes que celle larguée sur Hiroshima en 1945 qui a fait au moins 100.000 morts. 

Les faits ont été rapportés par le journal britannique Evening Standard qui révèle que l'arrestation a eu lieu alors que le sous-marin nucléaire faisait une halte dans une installation navale américaine en Floride. C'est là que des tests urinaires ont été réalisés avant que les marins repartent en mer. C'est au cours d'une mission que les résultats des analyses sont tombés. Trois marins avaient consommé de la cocaïne récemment.

Une "action interne contre les individus concernés est en cours", a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense britannique à l'Evening Standard. Il a ajouté qu'il "serait inapproprié de commenter davantage". Il y a "une politique de tolérance zéro en matière de drogue" et "tout le personnel pris en train de prendre de la drogue sera renvoyé", a-t-il conclu. 

La Royal Navy régulièrement touchée par la drogue

Toujours d'après l'Evening Standard, l'usage de produits illicites ne serait pas rare dans la marine. Sept marins auraient été révoqués du sous-marin HSM Talent après avoir été contrôlés positif à la cocaïne pendant leur service en avril dernier. Même issue pour cinq autres marins du HMS Scott en 2018. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande-Bretagne Cocaïne Drogue
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants