2 min de lecture Tiger Woods

Tiger Woods : ce que l'on sait de son accident de la route

ÉCLAIRAGE - Pour le shérif de Los Angeles, aucun élément ne laisse penser que Tiger Woods conduisait sous l'influence de stupéfiants, de médicaments ou d'alcool au moment de l'accident.

Le SUV Genesis GV80 de Tiger Woods après l'accident, le 22 février 2021, en Californie
Le SUV Genesis GV80 de Tiger Woods après l'accident, le 22 février 2021, en Californie Crédit : DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Le choc a été très violent. Tiger Woods a subi mardi, peu après 7h du matin, un grave accident. Seul au volant de sa voiture près de Los Angeles, il a fait une sortie de route et plusieurs tonneaux entre les localités de Rolling Hills Estates et Rancho Palos Verdes. Les secours ont dû utiliser un outil spécialisé et une hache pour extraire de sa voiture le golfeur, qui a ensuite été évacué vers l'hôpital. 

La superstar de 45 ans a subi de "multiples fractures ouvertes" à la jambe droite, a fait savoir l'équipe médicale qui l'a opéré, précisant lui avoir inséré une tige métallique dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville. "Il est éveillé, conscient et se repose" ajoute le communiqué de l'hôpital. 

Alors même qu'il était encore prisonnier de son véhicule, Carlos Gonzalez, premier policier à être arrivé sur les lieux, a précisé que le sportif était "lucide et calme" et a estimé qu'il avait "eu beaucoup de chance de s'en sortir vivant". Selon lui, "la nature du véhicule" au volant duquel Tiger Woods se trouvait, un SUV de luxe (un Genesis GV80, ndlr), et "le fait qu'il avait bouclé sa ceinture de sécurité" ont clairement joué en sa faveur.

Une vitesse trop élevée ?

Comment un tel accident a-t-il pu bien se produire ? Peu d'éléments permettent encore de comprendre ce qui s'est exactement passé. Aucun autre véhicule ne semble être impliqué. Le shérif Alex Villanueva, dont les services ont ouvert une enquête, a indiqué que ses hommes n'avaient trouvé "aucune preuve" laissant penser que Tiger Woods conduisait sous l'influence de stupéfiants, de médicaments ou d'alcool au moment de l'accident.

À lire aussi
golf
Accident de Tiger Woods : le golfeur roulait à 140 km/h d'après la police

De son côté, le policier Carlos Gonzalez a relevé que la portion de route où le golfeur a vraisemblablement perdu le contrôle de sa voiture était propice aux accidents, sinueuse et au pied d'une descente. Selon les enquêteurs, Tiger Woods a franchi le terre-plein central et effectué plusieurs tonneaux, percutant au passage un arbre, avant de s'immobiliser sur le bas-côté. Pour le shérif, il circulait "à une vitesse relativement plus élevée que la normale" en descente, précisant qu'aucune trace de freinage n'avait été relevée. 

Tiger Woods se trouvait dans la mégalopole californienne en raison d'un tournoi qu'il parraine, le Genesis Invitational, qui s'est achevé le week-end dernier. Récemment opéré du dos, pour la cinquième fois, il avait confié dimanche ne pas être sûr de jouer le Masters en avril. Mais avec l'accident de mardi, c'est peut-être la carrière elle-même de ce sportif hors du commun qui a marqué un arrêt définitif. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tiger Woods Accident Californie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants