2 min de lecture Ukraine

Tchernobyl : ce que l'on sait de l'incendie qui se rapproche de la centrale

ÉCLAIRAGE - Depuis samedi 4 avril, un important incendie fait rage dans la zone d'exclusion autour de Tchernobyl. Ce dernier n'aurait pas augmenté le taux de radioactivité, selon les autorités ukrainiennes.

Un feu de forêt autour de Tchernobyl (Ukraine) le 12 avril dernier
Un feu de forêt autour de Tchernobyl (Ukraine) le 12 avril dernier Crédit : Volodymyr Shuvayev / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Un incendie s'est déclaré samedi 4 avril dans la zone d'exclusion autour de Tchernobyl, en Ukraine, théâtre du pire accident nucléaire de l'Histoire en 1986. Selon l'ONG écologique Greenpeace, il s'agit du pire incendie jamais observé dans cette zone, entretenu par le vent et une sécheresse inhabituelle. 

Il y a une semaine, mardi 7 avril, le territoire touché par les flammes est passé de 10,5 hectares dans la matinée à 35 hectares, a précisé le service d'État ukrainien pour les situations d'urgence. Depuis, les autorités ukrainiennes n'ont pas donné d'estimations récentes sur la taille de l'incendie.


Selon Sergiy Zibtsev, directeur du Centre régional de suivi des incendies en Europe de l'Est, basé à Kiev et lié à un programme des Nations Unies, le feu est "gigantesque" et "imprévisible". "Dans l'ouest de la zone d'exclusion, il a déjà couvert 20.000 hectares selon nos estimations", a-t-il affirmé à l'AFP. Greenpeace a également affirmé que le feu ne se situerait qu'à 1,5km de la centrale. 

Il n'y a plus de feu ouvert

Service pour les Situations d'urgence, mardi 14 avril
Partager la citation

Critiqué ces derniers jours pour son inaction face au sinistre d'une ampleur inédite, le président Zelensky a fini par annoncer tard lundi 13 avril qu'il "suivait la situation de près" et promis de convoquer le chef du service d'État pour les Situations d'urgence.

À lire aussi
Illustration de policiers ukrainiens faits divers
Ukraine : un homme armé retient en otage "une vingtaine" de passagers d'un bus

Les efforts des pompiers et la pluie ont permis de réduire le feu de forêt ravageant la zone d'exclusion de Tchernobyl, ont assuré ce mardi 14 avril les autorités ukrainiennes, alors que le président Zelensky a exprimé sa préoccupation. "Il n'y a plus de feu ouvert", a assuré mardi 14 avril dans un communiqué le service pour les Situations d'urgence, faisant état de "foyers isolés" et de "feux couvant". 

Pas de hausse de la radioactivité

L'incendie a particulièrement inquiété les populations qui craignent une hausse de la radioactivité ou des risques sur la centrale. Sur ces questions, les autorités se sont montrées rassurantes et assurent que le feu n'a pas causé d'augmentation du taux de radioactivité.

Dans le même communiqué assurant qu'il n'y avait plus de feu ouvert, le service pour les situations d'urgence a en effet affirmé que "le taux de radiation à Kiev et dans sa région ne dépasse pas le niveau naturel". De son côté, le vice-ministre ukrainien de l'Intérieur, Anton Gerachtchenko a indiqué sur Facebook que les sites de stockages de déchets radioactifs sont "totalement en sécurité".


Après le début de l'incendie, le chef par intérim de l'inspection écologique gouvernementale, Iegor Firsov, avait toutefois indiqué que les niveaux de radiation dans l'épicentre de l'incendie dépassaient largement les normes. Il était ensuite revenu sur ses propos.

L'incendie a été provoqué par un jeune habitant vivant près de la zone de Tchernobyl, qui a dit avoir mis le feu à de l'herbe "pour s'amuser" selon la police. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ukraine Incendie Nucléaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants