1 min de lecture Syrie

Syrie : Washington dénonce une violation du "cessez-le-feu" par le régime de Damas

33 personnes ont été tuées après des raids aériens sur un bastion rebelle de la région de Damas.

Un Sukhoi Su-24 russe décolle d'une base aérienne de Lattaquié en Syrie le 3 octobre 2015.
Un Sukhoi Su-24 russe décolle d'une base aérienne de Lattaquié en Syrie le 3 octobre 2015. Crédit : ALEXANDER KOTS / KOMSOMOLSKAYA PRAVDA / AFP
Nicolas Ledain et AFP

Le "cessez-le-feu" lancé fin février en Syrie avait été parfois émaillé ponctuellement lors d'incidents isolés entre le régime et les rebelles, mais l'ONU avait salué un processus globalement respecté ces dernières semaines. Le nombre de tués dans le pays a d'ailleurs considérablement baissé au mois de mars grâce à cette trêve négociée par la Russie et les États-Unis. Pourtant, jeudi 31 mars, un raid aérien de l'aviation syrienne a mis à mal cet arrêt des hostilités en bombardant la localité de Deir al-Assafir, un bastion rebelle de la Ghouta orientale, région de l'est de Damas.

Au moins 33 personnes, dont 12 enfants sont décédées durant ces frappes contre des cibles civiles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Un hôpital et une école ont notamment été touché. Il s'agit de "la plus grave violation du cessez-le-feu dans la Ghouta orientale", estime le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane.

Les Etats-Unis sont horrifiés

Département d'État américain
Partager la citation

Washington a aussi réagi amèrement à cette opération menée par l'armée de Bachar al-Assad. "Les Etats-Unis sont horrifiés" par ces frappes "contre une école et un hôpital de la banlieue de Damas (...) nous condamnons dans les termes les plus forts toutes les attaques ciblant directement des civils", a affirmé le département d'Etat dans un communiqué où il rappelle aussi que "le régime s'est engagé à appliquer pleinement la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui appelle à une cessation immédiate de toutes les attaques contre des civils."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie États-Unis Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants