2 min de lecture Daesh

Syrie : Daesh détruit un nouveau trésor antique à Palmyre

Les jihadistes ont réduit en miettes la statue monumentale du Lion d'Athéna.

L'entrée monumentale de la cité antique de Palmyre (14 mars 2014)
L'entrée monumentale de la cité antique de Palmyre (14 mars 2014) Crédit : JOSEPH EID / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

C'est une nouvelle perte inestimable pour la culture syrienne. Daesh a détruit la fameuse statue du Lion d'Athéna, qui se trouvait à l'entrée du musée de Palmyre, a révélé le directeur général du département des Antiquités et des musées de Syrie jeudi 2 juillet. 

C'est le plus grave crime commis par les jihadistes contre le patrimoine de Palmyre.

Maamoun Abdelkarim, directeur général du département des Antiquités et des musées de Syrie
Partager la citation

"Les membres de l'État islamique (EI) ont détruit samedi le Lion d'Al-Lat (Athéna), qui est une pièce unique de trois mètres de haut pesant 15 tonnes. C'est le plus grave crime commis par les jihadistes contre le patrimoine de Palmyre", déplore Maamoun Abdelkarim. Cette statue en calcaire a été découverte en 1977, par une mission archéologique polonaise, dans le temple d'Al-Lat. Elle date du 1er siècle avant J.C. "Nous l'avions recouverte d'une plaque de fer et entourée de sacs de sable car nous voulions la protéger des bombardements mais jamais nous n'avions imaginé que l'EI viendrait dans la ville pour la détruire", se lamente Maamoun Abdelkarim. 

Le lion d'Athéna à Palmyre
Le lion d'Athéna à Palmyre Crédit : John Winder / Flickr

Fin mai, les jihadistes ont pris Palmyre aux forces du régime syrien. Cette ville du centre du pays abrite des ruines antiques mondialement connues et classées au patrimoine mondial de l'humanité de l'Unesco. Depuis, la communauté internationale redoute que Daesh ne détruise les nombreux trésors archéologiques de sa cité antique, surnommée la "perle du désert syrien" - à l'instar de ce que le groupe terroriste a fait ces derniers mois en Irak.

Palmyre pillée par les trafiquants

L'EI annonce par ailleurs avoir détruit plusieurs statues provenant de Palmyre, saisies chez un trafiquant dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie. "Un poste de contrôle de l'EI dans la wilayat d'Alep a arrêté une personne qui transportaient plusieurs statues venant de Palmyre. Le coupable a été conduit au tribunal islamique de la ville de Menbej (à l'est d'Alep) qui a décidé de punir le trafiquant et de détruire les statues", indique Daesh dans un communiqué. Le texte est accompagné des photos où l'on voit des jihadistes détruire à coups de pioche les statues et fouetter le trafiquant. "Il s'agit de huit statues volées à Palmyre dans les tombes. La destruction est pire que le vol car c'est irrécupérable", commente Maamoun Abdelkarim. Un vaste trafic d'objets antiques provenant de Palmyre a commencé avant même l'arrivée de l'EI.

À lire aussi
Les malades sont soumis aux même règles que les autres détenus. Aucune sortie, aucune information ne vient de l'extérieur. Leur seul avantage c'est d'avoir des fenêtres. Daesh
VIDÉO - Daesh : dans une prison syrienne avec les jihadistes

La version rigoriste de l'islam sunnite prônée par l'EI proscrit formellement la visite de sites historiques et considère les statues, humaines ou animales, comme de l'idolâtrie. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Syrie Jihad
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants