1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat à Stockholm : quatre morts, quinze blessés, le chauffeur toujours en fuite
5 min de lecture

Attentat à Stockholm : quatre morts, quinze blessés, le chauffeur toujours en fuite

Un véhicule a fauché plusieurs passants, vendredi 7 avril, dans une rue piétonne très fréquentée de la capitale suédoise. La police locale évoque un "attentat".

Un camion a foncé sur des piétons à Stockholm (Suède), vendredi 7 avril 2017
Un camion a foncé sur des piétons à Stockholm (Suède), vendredi 7 avril 2017
Crédit : Jonathan NACKSTRAND / AFP
Clémence Bauduin & AFP

Au moins 4 personnes ont été tuées et 15 blessées vendredi 7 avril, au cœur de Stockholm, la capitale suédoise, lorsqu'un homme, toujours en fuite, a foncé dans la foule, au volant d'un camion volé. "La Suède a été attaquée", a déclaré le premier ministre suédois Stefan Löfven. "Tout laisse penser à un attentat", a-t-il ajouté, tandis qu'un responsable policier, Stefan Hector, expliquait : "L'hypothèse sur laquelle nous travaillons est que c'est un attentat terroriste".

Un homme a été arrêté en début de soirée à Märsta, dans la banlieue nord de Stockholm, a précisé la police, sans donner de détails sur son identité. Mais cette personne n'est pas le chauffeur du camion, toujours recherché, a-t-elle ensuite précisé. Selon le quotidien Aftonbladet, le gardé à vue est un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l'organisation État islamique.

Stefan Löfven a annoncé le renforcement des contrôles aux frontières, alors que depuis deux ans plusieurs attentats, souvent revendiqués par des groupes jihadistes et parfois commis avec un véhicule bélier, ont frappé l'Europe. Cette fois, le camion, volé selon l'entreprise propriétaire, a foncé peu avant 13 heures sur les piétons dans la rue piétonne la plus fréquentée de la capitale, Drottninggatan. Il a fini sa course dans la façade d'un grand magasin, Åhléns City, près du croisement avec une artère à forte circulation, Klarabergsgatan.

Un procédé qui en rappelle d'autres

Cet attentat rappelle les attaques revendiquées par Daesh à Londres, Berlin et à Nice, où des camions ont foncé dans la foule. Le 22 mars, Khalid Masood, un Britannique de 52 ans converti à l'islam et connu des services de police, avait tué cinq personnes en fauchant des piétons en lançant sa voiture de location sur le trottoir du pont de Westminster qui enjambe la Tamise face à Big Ben, avant de poignarder à mort un policier devant le Parlement. L'auteur de l'attaque, revendiquée par le groupe État islamique, avait été tué par la police.

Suivez les dernières informations en direct

À lire aussi

21h57 - "J'ai décidé de renforcer les contrôles aux frontières", a déclaré le Premier ministre suédois Stefan Löfven lors d'une conférence de presse au siège du gouvernement.

21h34 - La police affirme que le chauffeur du camion bélier est toujours recherché.

21h00 - D'après un nouveau bilan fourni par la police suédoise, l'attaque a fait quatre mort et quinze blessés. Un porte-parole de la police a ajouté qu'une personne a été arrêtée, sans donner de précisions sur son identité et ce dont elle est soupçonnée.

20h35 - Un dispositif d'hébergement d'urgence a été mis en place pour les personnes étant dans l'impossibilité de rentrer à leur domicile. En effet, le trafic routier a été perturbé par la fermeture des transports en commun de Stockholm. "Le métro fonctionne sur toutes les lignes mais avec des perturbations", a toutefois annoncé la police suédoise sur Twitter.

19h45 - "À travers cet attentat, c'est toute l'Europe qui est frappée", a déclaré le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl dans un communiqué, qui affirme que "la menace reste particulièrement élevée partout dans le monde".

19h13 - La police suédoise a diffusé les images, issues des caméras de surveillance, d'un suspect aperçu dans le métro de Stockholm.

Les photos du suspect recherché par la police suédoise après l'attaque au camion qui a frappé Stockholm le 7 avril 2017
Les photos du suspect recherché par la police suédoise après l'attaque au camion qui a frappé Stockholm le 7 avril 2017
Crédit : STOCKHOLM POLICE / AFP
Les photos du suspect recherché par la police suédoise après l'attaque au camion qui a frappé Stockholm le 7 avril 2017
La police a diffusé des photos du suspect recherché après l'attaque au camion qui a frappé Stockholm le 7 avril 2017
Les photos du suspect recherché par la police suédoise après l'attaque au camion qui a frappé Stockholm le 7 avril 2017 Crédits : STOCKHOLM POLICE / AFP
La police a diffusé des photos du suspect recherché après l'attaque au camion qui a frappé Stockholm le 7 avril 2017 Crédits : STOCKHOLM POLICE / AFP
1/1

18h27 - À New-York, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a condamné l'attaque de Stockholm, en espérant que les responsables de l'attaque soient rapidement présentés à la justice.

17h55 - François Hollande exprime "son effroi et son indignation" dans un communiqué de l'Élysée, après l'attaque au camion fou qui a touché Stockholm cinq heures plus tôt. "La France exprime sa sympathie et sa solidarité aux familles des victimes et à tous les Suédois", déclare le chef de l'État, soulignant que "la lutte sans relâche contre le terrorisme doit être une priorité de la solidarité européenne".

17h40 - La police dit ne pas avoir arrêté le chauffeur du camion et a diffusé des images de vidéo-surveillance d'un homme qu'elle recherche. "Nous n'avons pas de contact" avec le chauffeur de ce camion, a déclaré un responsable de l'enquête, avant de montrer un homme relativement jeune portant une capuche noire, filmé par une caméra à proximité immédiate des lieux de l'attentat. La chaîne de télévision britannique Sky News affirme qu'"une chasse à l'homme est en cours" et que les autorités recherchent "un suspect susceptible d'avoir fui par le métro".

17h32 - Anne Hidalgo fait savoir que la tour Eiffel sera éteinte ce 7 avril au soir en solidarité avec la Suède. Dans une série de tweets, la maire de Paris a notamment adressé son soutien à Karinn Wanngard, la maire de Stockholm.

17h30 - L'ambassade de France en Suède relaie les instructions des autorités suédoises : ne pas se rendre dans le centre de Stockholm, ni dans le district de Kungsholmen. Peu d'informations filtrent sur d'éventuelles arrestations ou neutralisations d'un individu.

17h20 - "La France solidaire de la Suède face au terrorisme. Mes pensées vont aux victimes et aux blessés", a affirmé le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault dans un tweet.

17h15 -  L'ambassade de France en Suède a mis place un numéro d'urgence : le 00 46 8 45 95 300.

16h55 - La police affirme qu'"au moins trois personnes" ont trouvé la mort et qu'il y aurait huit blessés, selon le média Svenska Dagbladet.

16h45 - Le métro de Stockholm a été entièrement fermé. "Les trains de banlieue quittent la capitale et déposent les voyageurs pour revenir vides", a écrit la police de Stockholm.

16h40 - La chancelière allemande Angel Merkel s'est exprimée, par la voix de son porte-parole, sur l'attaque à Stockholm, affirmant que Berlin est aux côtés de la Suède "contre le terrorisme". Une attaque contre un pays de l'UE "est une attaque contre nous tous" a pour sa part affirmé Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. 

16h30 - Le point sur la situation, environ trois heures après l'attaque au camion - un véhicule volé - qui a touché le centre-ville de Stockholm : plusieurs personnes ont été tuées, selon les services de sécurité. Le Premier ministre évoque un attentat. Aucune source officielle ne dit pour l'heure si le ou les auteurs de l'attaque ont été neutralisés.

16h15 - Selon le Premier ministre suédois Stefan Löfven, la Suède "a été attaquée" et "tout laisse penser à un attentat". Au moment de l'attentat, celui-ci était en route vers la deuxième ville du pays, Göteborg, et a fait demi-tour pour revenir dans la capitale 

16h05 - Dans les médias locaux, des témoins évoquent un grand mouvement de panique après une scène de confusion et de "désordre".

16h02 - "Il y a des morts, et beaucoup de blessés", indique une porte-parole de Säpo, la police suédoise, qui disait dans un communiqué rechercher "celui ou ceux qui sont derrière cet attentat". 

16h00 - Les services de sécurité évoquent un "attentat" après qu'un camion a foncé sur des passants en plein centre-ville de Stockholm, ce vendredi 7 avril.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/