2 min de lecture Grande-Bretagne

Sophie Lionnet : Sabrina Kouider avoue avoir frappé "très fort" la jeune fille

En pleurs, Sabrina Kouider a avoué avoir frappé la jeune fille au pair "très fort" sur les bras, les jambes avec un câble électrique, vendredi 27 avril.

Des personnes rendent hommage à Sophie Lionnet, le 8 octobre 2017, à Londres
Des personnes rendent hommage à Sophie Lionnet, le 8 octobre 2017, à Londres Crédit : NIKLAS HALLE'N / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

Sabrina Kouider, accusée avec son compagnon Ouissem Medouni d'avoir tué Sophie Lionnet, leur jeune fille au pair, a avoué vendredi 27 avril en pleurant avoir frappé "très fort" la victime de 21 ans avec un câble électrique, au procès du couple à Londres.

Les deux Français étaient persuadés que Sophie Lionnet, une jeune femme originaire de Troyes (Aube) et décrite par tous comme timide et fluette, était la complice de Mark Walton, un ex-compagnon de Sabrina Kouider et membre fondateur du boys band Boyzone. Selon le couple, Mark Walton avait, grâce à son aide, abusé sexuellement des membres de la famille.

À l'audience vendredi, la mère de famille de 35 ans a admis en pleurant avoir frappé "très fort" Sophie Lionnet, sur les bras, les jambes, avec un câble électrique, parce qu'elle se sentait "trahie". "Elle disait qu'elle était désolée. Moi je pleurais. Je disais 'pourquoi, Sophie, pourquoi ?'" a-t-elle raconté, expliquant avoir fait "une crise de panique".

À lire aussi
L'Union Jack et le drapeau de l'Union européenne devant Big Ben Europe
Brexit : les négociations entre Londres et Bruxelles toujours dans l'impasse

Des interrogatoires musclés

Pour l'accusation, Sabrina Kouider, puis Ouissem Medouni avec elle, avaient développé une obsession pour Mark Walton. Au point que la trentenaire avait emmené Sophie Lionnet dans un commissariat de police. Mais les policiers n'avaient pas cru à la thèse du complot.

Le couple se livrait à des interrogatoires musclés de la jeune fille, qu'ils enregistraient afin de prouver leurs accusations.

Sabrina aurait tué Sophie seule une nuit

Selon Ouissem Medouni, Sophie Lionnet est morte à la suite d'un interrogatoire que sa compagne aurait poursuivi sans lui dans la nuit du 18 au 19 septembre 2017. Parti se coucher, il aurait été réveillé par Sabrina Kouider, qui lui aurait montré la victime inanimée dans la salle de bains, en répétant "Qu'est-ce que j'ai fait ?".

Le 20 septembre, les pompiers, alertés par des voisins, avaient découvert Ouissem Medouni en train de brûler le corps de jeune fille, dans le jardin de leur logement du sud-ouest de Londres. Sabrina Kouider, elle, accuse son compagnon d'avoir tué Sophie Lionnet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande-Bretagne Faits divers Homicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793192628
Sophie Lionnet : Sabrina Kouider avoue avoir frappé "très fort" la jeune fille
Sophie Lionnet : Sabrina Kouider avoue avoir frappé "très fort" la jeune fille
En pleurs, Sabrina Kouider a avoué avoir frappé la jeune fille au pair "très fort" sur les bras, les jambes avec un câble électrique, vendredi 27 avril.
https://www.rtl.fr/actu/international/sophie-lionnet-sabrina-kouider-avoue-avoir-frappe-tres-fort-la-jeune-fille-7793192628
2018-04-28 03:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vmyTITlvRMlhPgSANjObfw/330v220-2/online/image/2017/1122/7791088341_des-personnes-rendent-hommage-a-sophie-lionnet-le-8-octobre-2017-a-londres.jpg