1 min de lecture Séisme en Italie

Séisme en Italie : "On a aucun indicateur fiable", rappelle Antoine Schlupp

REPLAY - Le sismologue de l'Institut de physique du globe de Strasbourg est revenu sur le séisme qui a fait au moins 37 morts dans la nuit du 23 au 24 août 2016.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Invité de RTL midi du 24 08 2016 Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Christelle Rebière
Christelle Rebière et La rédaction numérique de RTL

Dans la nuit de mardi à mercredi 24 août, un fort séisme de magnitude 6,2, a été ressenti jusqu'à Rome, selon l'Institut américain de géologie (USGS). Et le bilan ne cesse de s'alourdir au fil des heures alors que les derniers chiffres dévoilés par la protection civile parlent de 37 morts. Un peu plus de 6 ans après le tremblement de terre qui avait fait 309 morts à L'Aquila, le sismologue Antoine Schlupp confirme qu'il existe effectivement un certain parallèle entre les deux événements. "C'est quasiment le même niveau", explique le chercheur de l'Institut de physique du globe de Strasbourg à propos de l’intensité de deux secousses, en pointant que le séisme L'Aquilla avait une magnitude légèrement plus élevée (6,3 sur l'échelle de Richter).

Les deux tremblements de terre ont provoqué "des dégâts qui se ressemblent beaucoup", bien que le séisme de la nuit du 23 août ait eu lieu dans une région moins peuplée. "Ça représentante un séisme très important : une faille d'environ 20 kilomètres de long et 10 kilomètres de profondeur qui a bougé de 10 centimètres", souligne cependant Antoine Schlupp. L'épicentre se situerait à 10km au sud-est de Norcia, une ville de la région d'Ombrie, à environ 150 kilomètres au nord-est de la capitale, une région "tout à fait connue en terme d'activité sismique et de la possibilité d'avoir des événements de cette ampleur".

Alors que des sismologues avaient été dans le collimateur de la justice après le drame de L'Aquila, Antoine Schlupp rappelle que les tremblements de terre sont très difficilement prédictibles. Aussi le sismologue souligne qu'il est extrêmement difficile de déceler des "signes avant-coureurs" ; "il peut y en avoir, mais on les identifie en vérité très souvent après le séisme". "On est incapable de prévoir la taille d'un événement, son lieu et sa date" en l'état prévient le sismologue de l'Institut de physique du globe de Strasbourg, "actuellement on n'a aucun indicateur fiable".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séisme en Italie Séisme Tremblement de terre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784570229
Séisme en Italie : "On a aucun indicateur fiable", rappelle Antoine Schlupp
Séisme en Italie : "On a aucun indicateur fiable", rappelle Antoine Schlupp
REPLAY - Le sismologue de l'Institut de physique du globe de Strasbourg est revenu sur le séisme qui a fait au moins 37 morts dans la nuit du 23 au 24 août 2016.
https://www.rtl.fr/actu/international/seisme-en-italie-on-a-aucun-indicateur-fiable-rappelle-antoine-schlupp-7784570229
2016-08-24 14:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/umd31-GrbSdHz9-gaRMHZQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771378282_vincent-parizot-et-christelle-rebiere.jpg