2 min de lecture Faits divers

Russie : à 14 ans, sa mère l'affame pour maigrir, elle en meurt

Une mère a fait croire à sa fille qu'elle était gravement malade et qu'elle devait arrêter de manger. Elle encourt aujourd'hui jusqu'à 20 ans de prison.

La plage rouge face au Kremlin
La plage rouge face au Kremlin Crédit : Mladen ANTONOV / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

C'est une histoire sordide qui a eu lieu en Russie, dans la ville de Perm. Oksana Demiyanova, 37 ans, est poursuivie pour infanticide, raconte le quotidien britannique Daily Mail. Elle aurait affamé sa fille, Viktoria, pour la faire maigrir en lui faisant croire qu'elle souffrait d'un cancer et de diabète.

Selon la mère, tout a commencé lorsqu'un ami de sa fille, âgée de 14 ans, lui a dit qu'elle était grosse. Elle aurait alors incité sa fille à perdre du poids d'une façon cruelle : elle lui a fait croire qu'elle était gravement malade et devait arrêter de manger

La jeune fille, affamée, est devenue très maigre. Ses camarades de classe ont déclaré à un journal local qu'elle "perdait sérieusement du poids" et qu'elle avait "la peau sur les os". La mère d'un autre élève explique même que la petite fille "ne pouvait pas parler parce qu'elle n'avait pas assez de force". 

À lire aussi
Le viaduc Morandi situé à Gênes, en Italie, s'est écroulé mardi 14 août 2018 Italie
Viaduc effondré à Gênes : un patron français concerné par le drame

Alertée par les professeurs de sa fille lors d'une rencontre parents-profs, la mère aurait simplement expliqué qu'il suffisait de manger une à deux fois par semaine pour être en bonne santé. 

Une mère "étrange"

Selon les résidents de l'immeuble, Oksana était connue pour être "étrange". Elle portait toujours une grosse écharpe et des lunettes de soleil, et ne parlait à personne. Elle menait une vie renfermée, et ne laissait pas les camarades de classe de sa fille entrer dans l'appartement. Très attentive aux résultats scolaires de sa fille, elle l'aurait grondée à plusieurs reprises du fait de la baisse de ses notes. 

Au moment de son décès, Viktoria ne pesait plus que 30 kilos. Oksana n'aurait montré aucune émotion lors de l'enterrement de Viktoria, selon les témoignages des parents d'élèves présents. Elle a été arrêtée et est actuellement jugée pour infanticide. Au vu de la gravité des faits, le tribunal a même requalifié l'affaire en "meurtre cruel". 

Viktoria aurait refusé de se nourrir à nouveau

À l'audience, Oksana a nié avoir volontairement affamé sa fille. Elle affirme avoir demandé à Viktoria de se nourrir à nouveau lorsque la situation est devenue critique, mais que cette dernière aurait refusé. N'ayant pas conduit sa fille à l'hôpital, elle se justifie en disant qu'elle pensait "que la situation s'améliorerait avec le temps". Elle a également déclaré avoir "peur de demander de l'aide aux autorités" car elle craignait "qu'elles n'emmènent ma fille dans un orphelinat". 

Le gouverneur de la région de Perm, Maxim Reshetnikov, a ordonné une enquête. Oksana Demiyanova encourt jusqu'à 20 ans de prison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Russie Infanticide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794339725
Russie : à 14 ans, sa mère l'affame pour maigrir, elle en meurt
Russie : à 14 ans, sa mère l'affame pour maigrir, elle en meurt
Une mère a fait croire à sa fille qu'elle était gravement malade et qu'elle devait arrêter de manger. Elle encourt aujourd'hui jusqu'à 20 ans de prison.
https://www.rtl.fr/actu/international/russie-a-14-ans-sa-mere-l-affame-pour-maigrir-elle-en-meurt-7794339725
2018-08-06 15:17:03
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5SHDY2H_bcLsQuVGsiQ7Og/330v220-2/online/image/2018/0806/7794341369_la-plage-rouge-face-au-kremlin.jpg