1 min de lecture Grande-Bretagne

Royaume-Uni : le locataire d'un HLM hérite d'un domaine à 56 millions d'euros

Un Britannique de 31 ans, qui vivait dans un logement social avec sa famille, vient d'emménager dans un domaine d'une valeur de 56 millions après en avoir hérité grâce à un test ADN.

La Cornouailles en Angleterre
La Cornouailles en Angleterre Crédit : RTL.fr
Eleanor Douet
Eléanor Douet

En Angleterre, un trentenaire qui vivait jusqu'ici dans un logement social avec sa famille a eu la surprise d'hériter d'un domaine estimé à 56 millions d'euros en Cornouailles après avoir réalisé un test ADN, rapporte The Guardiancité par le Figaro.

Le quotidien britannique raconte que Jordan Adlard Rogers, travailleur social de 31 ans, est persuadé depuis ses 8 ans d'être le fils de Charles Rogers. Ce dernier, aristocrate toxicomane fils d’un lieutenant de vaisseau de la Royal Navy a passé les 40 dernières années de sa vie reclus dans la propriété famille. Jordan Adlard Rogers est tellement sûr de lui qu'il a demandé à plusieurs reprises à l'aristocrate de réaliser un test ADN pour confirmer qu'il est bien son père biologique. Sans succès.

Mais le destin de Jordan Adlard Rogers a pris une toute autre direction en août 2018, quand Charles Rogers est mort. Un décès qui permet au trentenaire de réaliser le test ADN qu'il espère tant. Si le test confirme qu'il est bel et bien le fils de l'aristocrate, il apprend dans le même temps qu'il est son seul et unique héritier. 

Un bail valable 1.000 ans

Et l'héritage est conséquent puisqu'il devient l'heureux propriétaire d'un domaine de 621 hectares estimé à 56 millions d'euros. Grâce à lui il touchera également 59.000 euros chaque année, grâce aux revenus issus de la location des parcelles de terre aux agriculteurs de la région, indique The Guardian.

À lire aussi
Manifestation étudiante à Téhéran après le crash du vol d'Ukraine International Airlines international
Iran : indignation après la brève arrestation de l'ambassadeur britannique

Et côté entretien, Jordan Adlard Rogers n'a pas à s'inquiéter puisqu'il est pris en charge par le National Trust qui gère l’entretien des monuments britanniques. En 1974, la famille Rogers avait fait don du domaine à cette association britannique à but non lucratif, en échange d’un bail permettant à ses héritiers de continuer à y vivre pendant 1.000 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande-Bretagne Insolite Héritage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants