1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Qualifié de paradis fiscal par l'UE, le Panama envisage de riposter
1 min de lecture

Qualifié de paradis fiscal par l'UE, le Panama envisage de riposter

Le Panama envisage des mesures de rétorsion après que l'Union Européenne l'a qualifié de paradis fiscal.

Le président panaméen Juan Manuel Santos et le vice-ministre des Affaires étrangères Luis Hincapié, le 9 avril 2015
Le président panaméen Juan Manuel Santos et le vice-ministre des Affaires étrangères Luis Hincapié, le 9 avril 2015
Crédit : AFP
Julien Quelen & AFP

Après avoir été intégré dans une liste de paradis fiscaux par la Commission européenne au mois de juin, le Panama envisage de riposter et étudie la possibilité de prendre des mesures de rétorsion, comme l'a indiqué lundi Luis Hincapié. "Une commission technique est en train d'être mise en place pour évaluer les éventuelles mesures à prendre contre les pays ayant inclus le Panama dans cette liste, causant un préjudice à l'image du pays", a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères. 

Des mesures analogues à celles l'incriminant pourraient donc être prises par le Panama qui a d'ores et déjà demandé aux ambassadeurs que son pays soit retiré "des juridictions considérées comme non coopératives en matière fiscale", exhortant la Commission européenne à cesser ces "attaques infondées". Le 17 juin dernier, cette dernière avait dressé une liste de 30 paradis fiscaux à l'occasion de la présentation d'un plan de lutte contre l'évasion fiscale des multinationales. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/