2 min de lecture Proche-orient

Proche-Orient : une Palestinienne abattue après avoir tenté de poignarder une militaire israélienne

Deux autres Palestiniens ont été tués ce samedi, après des attaques au couteau avortées à Jérusalem et Hébron.

000_Nic6497470
000_Nic6497470 Crédit : HAZEM BADER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Au Proche-Orient, les violences reprennent de plus belle, malgré les appels au calme de la communauté internationale. Trois Palestiniens, dont une femme, ont été tués ce samedi 17 octobre, à Hébron et Jérusalem. 

Une Palestinienne a été abattue après avoir tenté de poignarder une soldate israélienne dans la Vieille ville de Hébron. Elle s'est approchée d'un poste des garde-frontières israéliens, dans l'enclave juive du centre de Hébron, et a tenté de poignarder une soldate, la blessant légèrement à la main. Cette dernière lui a tiré dessus et l'a tuée, selon la porte-parole de la police, Louba Samri. 

Deux Palestiniens âgés de 16 et 18 ans

C'est la deuxième attaque du genre dans la même journée, dans cette cité de Cisjordanie occupée. Plus tôt ce samedi matin, près de l'enclave juive du centre de Hébron, où 500 colons israéliens vivent sous protection de l'armée, un Palestinien a tenté de poignarder un colon. Celui-ci a tué son agresseur par balles et n'a pas été blessé. La sécurité palestinienne a identifié l'assaillant comme Fadel Qawasmeh, 18 ans. Des heurts ont ensuite éclaté entre soldats israéliens et Palestiniens dans la ville, un haut lieu des tensions israléo-palestiniennes.

Un autre Palestinien a été tué après avoir tenté d'attaquer au couteau un soldat israélien en patrouille, dans le quartier de colonisation de Armon Hanetsiv, à Jérusalem-Est. L'attaquant a voulu poignarder le militaire qui lui demandait sa carte d'identité. Il a été immédiatement tué par d'autres soldats. Âgé de 16 ans, le jeune Palestinien était originaire du village voisin de Jabal Moukabber, d'où viennent les auteurs de plusieurs attaques ces dernières semaines.

Le spectre d'une 3e intifada

À lire aussi
Qui était Abou Bakar al-Baghdadi ? Daesh
Qui était Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe État islamique ?

Depuis le début des violences le 1er octobre, après le meurtre d'un couple de colons en Cisjordanie, 39 Palestiniens ont été tués, dont plusieurs auteurs d'attaques, et des centaines blessés. Sept Israéliens ont péri et des dizaines ont été blessés. Avec ces attaques quasi-quotidiennes, la flambée de violences ne donne aucun signe de répit et fait redouter une nouvelle intifada dans les territoires palestiniens occupés. Les violences touchent la Cisjordanie et Jérusalem-Est, partie palestinienne occupée par Israël, de même que la bande de Gaza et les villes israéliennes.  

Avec ces attaques, c'est une jeunesse palestinienne échappant apparemment à tout contrôle politique qui exprime sa colère contre l'occupation et la colonisation israéliennes. Les affrontements entre lanceurs de pierres et forces israéliennes sont quotidiens, les agressions mutuelles entre Palestiniens et colons sont constantes et les attaques à l'arme blanche quotidiennes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Proche-orient Israël Palestine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants