1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Proche-Orient : la France a pris "une position honteuse", estime l'ambassadeur palestinien à l'Unesco

Proche-Orient : la France a pris "une position honteuse", estime l'ambassadeur palestinien à l'Unesco

INVITÉ RTL - "La France d'habitude quand elle disait quelque chose le monde écoutait", déplore Mounir Anastas, ambassadeur délégué de Palestine auprès de l'UNESCO.

Mounir Anastas, l'Ambassadeur délégué de Palestine auprès de l'UNESCO, était l'invité de RTL Soir lundi 17 mai 2021
Mounir Anastas, l'Ambassadeur délégué de Palestine auprès de l'UNESCO, était l'invité de RTL Soir lundi 17 mai 2021
Crédit : RTL
Proche-Orient : la France a pris "une position honteuse", estime l'ambassadeur palestinien à l'Unesc
10:16
L'invité de RTL Soir du 17 mai 2021
10:16
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto
Animateur

L'ambassadeur délégué de Palestine auprès de l'UNESCO Mounir Anastas, dénonce sur RTL ce lundi 17 mai "l'hypocrisie de l'Occident", dans le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens. 

"L'hypocrisie de l'Occident, pour ne pas dire autre chose, c'est qu'avant que ça ne commence, l'affaire de Gaza, on n'entendait quasiment rien. Lorsque ça commençait, le bombardement de Gaza, on a commencé à entendre, même Biden, dire qu'Israël a le droit de se défendre", a rappelé le représentant palestinien sur RTL. 

"On n'a entendu personne dire que les Palestiniens ont le droit de se défendre lorsqu'ils étaient attaqués dans leurs maisons, personne ne l'a dit", dénonce-t-il. "La communauté internationale dans cette affaire, est complice, parce qu'Israël bénéficie d'une impunité qu'on n'a jamais vu", ajoute-t-il. "Imaginez l'Iran qui se comporte comme l'Israël, que se passera-t-il au Conseil de sécurité le lendemain ? Et voyons que s'est-il passé pour Gaza et pour la Palestine", souligne l'ambassadeur. 

Où est la grandeur de la France ?

Mounir Anastas

"Jusqu'hier ils n'ont pas réussi à prendre ni une résolution, ni une déclaration à cause d'un seul état : les États-Unis", regrette Mounir Anastas qui déplore que "malheureusement, la France fait partie de ceux qui ont pris une position franchement honteuse". "On n'a pas entendu parler la France quand il s'agissait des familles à Cheikh Jarrah", relève le représentant palestinien.

"Je dis à monsieur Macron : où est la grandeur de la France ? La France d'habitude quand elle disait quelque chose le monde écoutait, maintenant c'est la France qui écoute les autres et ça ce n'est pas normal", conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/