1 min de lecture Prise d'otages à Bamako

Prise d'otages à Bamako : que doivent faire les Français qui vivent au Mali ?

Depuis ce vendredi 20 novembre, une prise d'otages a lieu dans l'hôtel Radisson à Bamako. Les ressortissants français ont pour consigne de rester prudents.

Des militaires devant l'hôtel Radisson à Bamako, au Mali
Des militaires devant l'hôtel Radisson à Bamako, au Mali Crédit : HABIBOU KOUYATE / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Une prise d'otages est en cours ce vendredi 20 novembre à l'hôtel Radisson de Bamako, au centre de la capitale, devant lequel les forces de l'ordre ont établi un grand périmètre de sécurité. Peu avant 13 heures, la télévision publique a annoncé la libération de 80 otages sur les 170 retenus depuis le début de l'attaque par au moins deux assaillants. François Hollande a demandé aux ressortissants français d'être prudents. Selon le Ministère des Affaires étrangères : 7.200 Français dont 6.200 vivent à Bamako.

Contacter l'ambassade de France au Mali

Depuis ce vendredi matin, la ville de Bamako est le théâtre d'une prise d'otages à l'hôtel Radisson. Le chef de l'Etat a demandé aux Français sur place de "prendre attache avec l'ambassade pour être protégés". Un numéro d"urgence a été mis en place pour les Français à Bamako : le + 223 44 97 58 20.

Éviter les déplacements dans la ville

 "L'institut français et l'école française sont fermés et nous appelons nos ressortissants à rester chez eux", dit-on au ministère français des Affaires étrangères, a rapporté Reuters. Les ressortissants doivent donc éviter de circuler dans les rues de Bamako.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages à Bamako Prise d'otages Mali
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants