1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle américaine : que prévoit le programme économique de Joe Biden ?
2 min de lecture

Présidentielle américaine : que prévoit le programme économique de Joe Biden ?

ÉCLAIRAGE - Lundi, Joe Biden a réitéré ses principaux objectifs de campagne, dont la création de millions d'emplois "bien payés" et d'un salaire minimum.

Joe Biden à Wilmington, aux États-Unis, le 4 novembre 2020
Joe Biden à Wilmington, aux États-Unis, le 4 novembre 2020
Crédit : JIM WATSON / AFP
Thomas Pierre & AFP

Pour Joe Biden, l'hiver s'annonce "sombre". Lundi 16 novembre, le président élu américain a exhorté le Congrès à voter "rapidement" un nouveau plan d'aide à l'économie, très fragilisée par la pandémie de Covid-19. Le démocrate, qui a martelé que la condition sine qua non pour une reprise économique était de contrôler le virus, se prépare néanmoins à l'avenir

Joe Biden a ainsi réitéré ses principaux objectifs de campagne, notamment la création de millions d'emplois "bien payés" et d'un salaire minimum. Pour l'heure, le taux de chômage reste élevé (6,9% à fin octobre) et la croissance enregistrée au troisième trimestre est en baisse de 2,9% comparée au PIB du troisième trimestre 2019. 

Le septuagénaire a également souligné que son administration aurait pour objectif de créer des "emplois bien payés dans l'industrie manufacturière, dans la construction de voitures (...), de technologies dont nous aurons besoin dans le futur pour être compétitifs face au reste du monde".

"Nous achèterons américain"

"Nous achèterons américain", a-t-il également promis, dans la continuité de ses discours de campagne et rejoignant sur ce point Donald Trump. Le futur président a également réaffirmé sa volonté de mettre en place une "fiscalité équitable" qui consistera à faire payer aux grandes entreprises et aux Américains les plus aisés une "part juste", prenant le contrepied de l'administration Trump. 

À lire aussi

De nombreuses entreprises ont en effet profité de la baisse du taux d'imposition des entreprises de 35% à 21% décidée par Donald Trump en 2017, mais les banques en ont particulièrement fait leurs choux gras. La remontée de ce taux à 28%, défendue par Joe Biden, devrait rogner leurs bénéfices. 

Un salaire minimum de 15 dollars de l'heure

Joe Biden compte aussi mettre en place un salaire minimum à 15 dollars de l'heure, une revendication syndicale, alors que nombre d'emplois, notamment dans le secteur de la restauration, ont un salaire fixe misérable (quelques dollars) et que les travailleurs comptent donc essentiellement sur les pourboires des clients pour obtenir une rémunération décente.

Selon ses conseillers, Joe Biden entend "garantir" que travailleurs et entreprises vont pouvoir fonctionner en toute sécurité dans le contexte de la pandémie et "reconstruire l'économie pour qu'elle soit plus résiliente et inclusive".

Une taxe sur les transactions financières ?

Aussi, et même si cette mesure n'est pas formellement dans leur programme, Joe Biden comme sa vice-présidente Kamala Harris ont exprimé leur soutien à une taxe sur les transactions financières. Plus généralement, Joe Biden veut que les recettes fiscales soient réinvesties dans des programmes sociaux, dans l'éducation, et dans la modernisation des infrastructures.

Le président élu devrait aussi redonner du pouvoir au Bureau de la protection financière des consommateurs (CFPB), une agence indépendante créée après la crise financière de 2008-2009 mais depuis longtemps dans le collimateur des républicains et de l'industrie bancaire. Il pourrait ainsi revenir sur plusieurs règlements détricotés par l'administration Trump comme ceux défendant les consommateurs face aux prêts prédateurs ou aux discriminations. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/