1 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine : la sénatrice Kamala Harris abandonne la primaire démocrate

62 jours avant le début des primaires démocrates, Kamala Harris a annoncé qu'elle arrêtait sa campagne pour des raisons financières.

Kamala Harris, sénatrice de Californie et et désormais ex-candidate à la primaire démocrate
Kamala Harris, sénatrice de Californie et et désormais ex-candidate à la primaire démocrate Crédit : Cliff Hawkins / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Noé Blouin et AFP

La sénatrice américaine Kamala Harris, a annoncé, ce mardi 3 décembre, qu'elle abandonnait la primaire démocrate. Faute de fonds suffisants, l'ex-procureure de Californie doit, en effet, mettre un terme à sa campagne. Âgée de 55 ans, la sénatrice était entrée fin janvier 2019 dans la course pour décrocher l'investiture de son parti et défier le républicain Donald Trump lors de la présidentielle de novembre 2020. 

"Ma campagne pour être élue présidente ne dispose tout simplement pas des moyens dont nous avons besoin pour continuer", a-t-elle écrit dans un communiqué. "Il est devenu de plus en plus difficile de lever l'argent dont nous avons besoin pour nous battre", a-t-elle ajouté.

Très célèbre outre-Atlantique, Kamala Harris stagnait pourtant derrière le peloton de tête dans les sondages. Après de très bons débuts, sa campagne ne parvenait pas à trouver son second souffle. Juste avant l'annonce de sa décision, l'une des "plus dures" de sa vie selon elle, la désormais ex-candidate venait d'être reléguée à la sixième place des intentions de vote, par le milliardaire Michael Bloomberg

>
1. Kamala Harris, l'anti-Trump Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date :

Kamala Harris a grandi à Oakland, dans la Californie progressiste des années 1960. Fille de parents immigrés, elle accumule les titres de pionnière depuis les débuts de sa carrière. Après deux mandats de procureure à San Francisco, entre 2004 et 2011, elle a été élue, deux fois, procureure de Californie entre 2011 et 2017. Elle est ainsi devenue la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l’état le plus peuplé du pays.

À lire aussi
Donald Trump faisant son entrée lors d'un meeting de campagne le 9 janvier dans l'Ohio États-Unis
Présidentielle américaine 2020 : les dates-clés de la campagne

Puis en janvier 2017, elle a prêté serment au Sénat à Washington, s'inscrivant comme la première femme originaire d'Asie du Sud et seulement la seconde sénatrice noire dans l'histoire américaine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Politique Parti démocrate
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants