2 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine 2016 : Bernie Sanders prêt à raccrocher ?

AU CŒUR DE LA CAMPAGNE - Officiellement, il est toujours en lice, mais l'homme politique a arrêté sa campagne.

Le candidat démocrate Bernie Sanders à Brooklyn (New York) le 8 avril 2016.
Le candidat démocrate Bernie Sanders à Brooklyn (New York) le 8 avril 2016. Crédit : Mary Altaffer/AP/SIPA
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Paul Véronique

Le candidat socialiste ne fait plus campagne, il ne peut plus mathématiquement être désigné, même dans des scénarios improbables à la convention. Mais officiellement, pour l’instant, il ne s’est pas retiré, et n’a pas appelé à soutenir la candidate désignée par son parti. Cependant, l’heure du retour à la raison va bientôt sonner : dans une interview à la chaîne parlementaire C-Span, le sénateur du Vermont reconnait "qu’il n’apparaît pas qu’il sera le nominé" du parti démocrate. 

Il confirme que ce qui l’importe à ce stade, c’est d’infléchir, vers la gauche, la ligne du parti. Cela représente le meilleur moyen pour l'homme de peser encore sur l'élection. Son ascension à beaucoup surpris dans un pays connu pour sa méfiance à l'égard des valeurs socialistes. Il est vraisemblable que son rôle dans l'élection ne s'arrêtera pas aux bornes de sa fin de campagne.

Le nouveau Trump est peut-être arrivé...

Nouveau signe que la campagne de Donald Trump est en train de changer, après le limogeage de son directeur et la victoire du camp qui veut modifier son image pour le rendre plus présidentiel. Discours ce mercredi au prompteur, le candidat lisait un texte écrit, pas d’improvisations et d’insultes lancées à la volée comme il aime le faire. Avec un message mieux calibré. Il reprend par exemple le slogan de sa rivale, "I’m with her", "je suis avec elle" en promettant que lui, au contraire, "sera avec vous", les électeurs.
On sent encore beaucoup les artifices de com, mais au moins ça semble plus professionnel et moi inquiétant.

… mais il y a encore du travail pour combler son retard

Après l’écart incroyable constaté ces derniers jours dans les collectes de fonds, un nouveau chiffre qui montre la désorganisation du camp Trump (et cet écart montre aussi le manque de ressources financières du candidat républicain). Si on compte la campagne Clinton et les associations de financement dites "super PAC" qui la soutiennent, $117 millions d’espaces publicitaires télévisés ont été réservés d’ici l’élection de novembre. Dans le camp Trump ? $700.000, c’est à dire rien. Et sur ces $700.000, rien ne vient de son équipe de campagne elle-même. Comme si ses lieutenants étaient aussi inexpérimentés que lui.

Clinton doit soigner son profil éco

À lire aussi
Iran
Présidentielle américaine : la Russie, la Chine et l'Iran ont-ils tenté de manipuler les résultats ?

Malgré le décrochage de Trump dans les sondages, il y a toujours un domaine important où il devance Clinton dans les enquêtes d'opinion : l’économie. C’est donc là-dessus qu’Hillary Clinton concentre son attention, pour la deuxième fois en deux jours. Elle s’efforce de dépeindre le milliardaire comme un danger pour l’économie américaine : nous ne devrions pas attendre des améliorations de quelqu’un dont la phrase fétiche est "You’re fired", "vous êtes viré".

Un sit in au Capitole

Protestation étrange des élus démocrates du Congrès : ils ont organisé un sit in dans la Chambre des Représentants pour protester contre le rejet de la majorité républicaine d’un durcissement des lois de contrôle des armes.

Il s’agit de "dramatiser le besoin d’action" comme le dit John Lewis.

"Parfois il faut se mettre sur le chemin."

La majorité républicaine a fait couper les caméras, les démocrates se sont donc filmés sur Périscope et Facebook Live. On a même vu des boites de pizzas et des oreillers sur le sol de l’hémicycle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Hillary Clinton Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants