1 min de lecture Pédophilie

Pédophilie : quand l'archevêque du Chili déconseille d'embrasser les enfants "sur la bouche"

Dans un guide publié brièvement sur son site internet, l’archevêché de Santiago préconise, entre autres, de ne pas embrasser les enfants sur la bouche.

Ricardo Ezzati, archevêque de Santiago du Chili  en juillet 2018
Ricardo Ezzati, archevêque de Santiago du Chili en juillet 2018 Crédit : CLAUDIO REYES / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Les autorités catholiques chiliennes n'en finissent plus de susciter des scandales et des polémiques. En effet, alors que 119 enquêtes pour agressions sexuelles secouent l'Église dans ce pays d'Amérique du Sud, l'archevêché de Santiago a décidé de publier sur son site un guide intitulé "Orientations pour développer une bonne relation et une saine coexistence pastorale". 

Un guide très détaillé énumère les mauvaises attitudes à éviter avec les fidèles, notamment les enfants. Ainsi, ce document signé par l'archevêque de la capitale chilienne Ricardo Ezzati, conseille d'"éviter de pratiquer des massages", d'"embrasser sur la bouche" les enfants ou de "toucher leurs parties génitales". Le texte recommande aussi d'"éviter" les "étreintes trop prolongées", "les tapes sur les fesses", de "s'allonger ou de dormir à côté d'enfants ou d'adolescents". 

La Défenseure chilienne des enfants, Patricia Muñoz, s'est déclarée en "état de choc" après la lecture de ce document. "Nous avons commis une erreur et nous allons la réparer", a expliqué l'évêque auxiliaire de Santiago, Cristian Roncagliolo.

Le guide, rapidement retiré du site de l’archevêché, intervient alors que Ricardo Ezzati doit être entendu mercredi 3 octobre par le parquet régional de Rancagua (centre). L'homme d'Eglise doit répondre aux accusations de dissimulation d'agressions sexuelles, en plein scandale de pédophilie et d'omerta qui ébranle le clergé chilien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Église Chili
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants