3 min de lecture Fusillade

Fusillades à Utrecht : l'auteur présumé de l'attaque arrêté

Un homme a ouvert le feu à Utrecht aux Pays-Bas lundi 18 mars, faisant au moins trois morts et plusieurs blessés. L'auteur présumé de l'attaque qui avait pris la fuite a été arrêté.

>
Pays-Bas : au moins un mort et plusieurs blessés dans une fusillade à Utrecht Crédit Image : ROBIN VAN LONKHUIJSEN / ANP / AFP | Crédit Média : M6 | Date :
103029000663527498057
Eléanor Douet
et Léa Stassinet

Au moins trois personne ont été tuées et neuf blessées, dont trois grièvement lundi 18 mars à Utrecht, aux Pays-Bas, dans des fusillades que les autorités envisagent comme une "attaque terroriste".

Vers 10h30, un homme armé a ouvert le feu dans un tramway et "à plusieurs endroits" de la ville, avant de prendre la fuite. Un acte "potentiellement terroriste", selon la police néerlandaise. 

L'auteur présumé de l'attaque a été arrêté en fin d'après-midi. Selon les enquêteurs, il s'agit d'un homme né en Turquie, âgé de 37 ans, s'appelant Gökmen Tanis. Plus tôt dans la journée, la police avait diffusé un portrait de l'individu pour le retrouver. "Ne vous en approchez pas vous-même, mais appelez immédiatement le numéro de suivi 0800-6070", était écrit sur l'avis de recherche.

À lire aussi
Le lycée de Columbine (Colorado) avait été le théâtre d'une fusillade en 1999. États-Unis
Tuerie de Columbine : 20 après, retour sur le massacre qui a traumatisé l’Amérique

Les autorités ont immédiatement annoncé un renforcement de la sécurité dans les aéroports et les bâtiments clés du pays et conseillé aux écoles de la ville de fermer leurs portes. Elles n'ont évoqué à ce stade qu'un seul tireur mais indiqué ne pas exclure la possibilité qu'il y en ait plusieurs.

Revivez le fil des événements

21h30 - Merci d'avoir suivi notre direct, qui est désormais terminé. 

18h35 - L'auteur présumé de la fusillade d'Utrecht a été arrêté. La police néerlandaise a interpellé lundi en fin d'après-midi un homme soupçonné d'avoir ouvert le feu dans la matinée dans un tramway à Utrecht, faisant trois morts et cinq blessés, a annoncé le chef de la police.

"On vient de nous informer que le suspect a été arrêté", a déclaré le chef de la police d'Utrecht, Rob van Bree, lors d'une conférence de presse. Les autorités avaient auparavant indiqué être à la recherche de Gokmen Tanis, 37 ans, originaire de Turquie, et avaient rendu publique la photo.

17h55 - Selon Le Figaro, qui cite l'agence de presse turque Anadolu, le suspect aurait agi en raison de problèmes familiaux. La piste terroriste n'est donc pas la seule suivie par les enquêteurs. 

17h38 - Un temps appeler à rester confinés, les habitants d'Utrecht peuvent désormais "rentrer chez eux dans le calme", a annoncé le maire de la ville dans une vidéo.

16h57 - Le roi et la reine des Pays-Bas ont réagi aux attaques dans un communiqué. Willem-Alexander et Maxima se disent "profondément attristés" et ont exprimé leur "profonde sympathie pour les victimes et leurs familles", tout en dénonçant "des actes de violence totalement inacceptables".

16h42 - Une conférence de presse en présence de la police de la ville, du procureur général et du maire aura lieu ce lundi à 18 heures, a annoncé la municipalité sur son compte Twitter.

16h34 - La police d'Utrecht revoit le nombre de blessés à la baisse. Au lieu des 9 annoncés, il y en a désormais 5.

16h30 - Le point sur la situation à 16h30 : au moins 3 morts et 9 blessés, un suspect turc âgé de 37 ans prénommé Gokman Tanis activement recherché, la piste terroriste envisagée par les enquêteurs.

15h42 - La police d'Utrecht confirme le bilan provisoire de 3 morts et 9 blessés, communiqué un peu plus tôt par le maire de la ville.

15h34 - "Nous ne céderons pas face à l'intolérance. Jamais". Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a réagi après les fusillades à Utrecht. "Un acte de terrorisme est une attaque contre notre civilisation, contre notre société tolérante et ouverte (...) Il n'y a qu'une seule réponse, c'est que notre État de droit et notre démocratie soient plus forts que le fanatisme et la violence", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

15h31 - Jusqu'à présent, les Pays-Bas ont été relativement préservés par la vague d'attentats qui a touché de nombreux pays européennes ces dernière années. En septembre dernier, les autorités avaient interpellé sept personnes et dit avoir déjoué un "attentat majeur" dans le pays.

15h18 - Le maire d'Utrecht a indiqué que trois personnes ont été tuées et neuf blessées, dans une vidéo publié sur le compte Twitter de la mairie. "À ce stade, nous pouvons confirmer trois morts et neuf blessés, dont trois grièvement", a déclaré Jan van Zanen

15h01 - La police a diffusé le portrait du suspect des fusillades. Activement recherché, il s'agirait de Gökmen Tanis, un homme de 37 ans né en Turquie.

15h06 - Bonjour et bienvenue dans ce live consacré aux fusillades qui ont fait au moins trois morts dans la ville d'Utrecht, aux Pays-Bas, ce lundi 18 mars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fusillade Pays-Bas Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797234729
Fusillades à Utrecht : l'auteur présumé de l'attaque arrêté
Fusillades à Utrecht : l'auteur présumé de l'attaque arrêté
Un homme a ouvert le feu à Utrecht aux Pays-Bas lundi 18 mars, faisant au moins trois morts et plusieurs blessés. L'auteur présumé de l'attaque qui avait pris la fuite a été arrêté.
https://www.rtl.fr/actu/international/pays-bas-fusillade-dans-un-tramway-a-utrecht-plusieurs-blesses-7797234729
2019-03-18 11:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WyBZ85CYtkLrn4F6lcX-CQ/330v220-2/online/image/2019/0318/7797234828_utrecht-pays-bas-lundi-18-mars.jpg