1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pape François : pourquoi veut-il aller en Corée du Nord ?
2 min de lecture

Pape François : pourquoi veut-il aller en Corée du Nord ?

Lors d'une interview, à la chaîne publique Sud-Coréenne, KBS, le pape avait demandé à être invité officiellement en Corée du Nord. "Mon objectif est tout simplement la fraternité" a-t-il déclaré.

Le Pape François le 24 août 2022 au Vatican
Le Pape François le 24 août 2022 au Vatican
Crédit : FILIPPO MONTEFORTE / AFP
Iska Sultan & AFP

"S'il vous plaît, invitez-moi". Cette demande prononcée le vendredi 26 août par le pape François, sur la chaîne sud-coréenne KBS, vise la Corée du Nord. Le pape François, dans une volonté de fraternité, souhaite recevoir une invitation officielle de la Corée du Nord. En 2014, le pape, lors d'une visite en Corée du Sud, avait célébré une messe pour la réunification des deux Corée.

Sur KBS lors d'une interview, le pape a déclaré, qu'il ne déclinerait pas une invitation, permettant d'œuvrer pour la paix, et pour visiter cette puissance nucléaire isolée. Depuis 2018, la possibilité d'un voyage papal est évoquée, par l'ancien président de la Corée du Sud, Moon-Jae-in. Le président, catholique avait annoncé que Kim Jong Un était prêt à accueillir le pape avec enthousiasme.

Le souverain pontife, avait répondu qu'il attendrait une invitation officielle du pays avant de s'y rendre. Mais les négociations ont cessé en 2019. Le pays autoritaire a rompu le contact après l'échec d'un sommet entre Kim Jong Un et Donald Trump. Les relations entre les deux Corée sont aussi au plus bas, depuis l'investiture en mai 2022, du président sud-coréen, Yoon Suk-yeol. Pyongyang a accusé la Corée du Sud d'être à l'origine du COVID dans le pays, le menaçant de fortes représailles.

M.Yoon a également proposé une aide au pays frontalier, en échange d'une dénucléarisation. Le gouvernement l'a rejeté et raillé. Le régime Nord-Coréen continue d'effectuer des tests cette année, comme un missile balistique intercontinental de longue portée, malgré les menaces de sanctions. 

Une liberté religieuse étriquée

Bien que la liberté religieuse soit inscrite dans la Constitution de la Corée du Nord, toutes les religions sont soumises à de strictes restrictions. Officiellement en l'an 2000, 0,2 % des nord-coréens pratiquent une religion. Le nombre de catholiques en Corée du Nord, est estimé à 3 000 par le gouvernement, et seulement 800 par le Vatican. Les chiffres restent incertains. 

Posséder une bible ou en lire une, est par exemple passible de prison ou de mort. Aucun prêtre n'est reconnu par Rome, il n'y a donc pas de messe. On compte en Corée du Nord, une seule église. Le régime Nord-Coréen autorise les projets humanitaires, dirigés par des organisations catholiques. Pour autant, il n'existe aucune relation directe avec le Vatican.

La liberté de religion est purement théorique, aucune religion n'a le droit de cité en Corée du Nord. Une unique idéologie est appliquée, celle du Juche, parfois considérée comme une vraie religion. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
Flash Actu