2 min de lecture Pakistan

Pakistan : confusion autour de la culpabilité des agresseurs de Malala

Dix hommes avaient été condamnés à la prison à vie en avril dernier pour avoir tenté d'assassiner la jeune militante. Huit d'entre eux ont finalement été innocentés.

Malala reçoit le prix Nobel de la paix le 11 décembre 2014 à Oslo en Norvège (archive).
Malala reçoit le prix Nobel de la paix le 11 décembre 2014 à Oslo en Norvège (archive). Crédit : ODD ANDERSEN / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Volte-face inattendue de la justice pakistanaise. Huit des dix talibans supposés condamnés pour avoir tenté de tuer la jeune Malala Yousafzai ont finalement été innocentésDepuis l'annonce de leur arrestation, la confusion règne quant à l'authenticité des informations délivrées par l'armée pakistanaise. 

Ils étaient soupçonnés d'avoir participé à l'attaque qui a grièvement blesséla militante pour l'éducation des femmes. Malala a été touchée par balle à la tête, en octobre 2012, par des rebelles talibans qui avaient pris d'assaut son bus scolaire. Plusieurs de ses camarades ont également été blessées dans cette attaque, qui a fait de la jeune fille une célébrité mondiale, couronnée en 2014 par le prix Nobel de la paix

Coup de théâtre

En avril dernier, dix hommes soupçonnés d'avoir fomenté l'attaque ont été condamnés à la prison à vie par un tribunal de Mingora, capitale du district de Swat, où avait eu lieu l'assaut. Ils ont été arrêtés par l'armée, à la suite d'une opération antitalibans menée conjointement avec la police et les services de renseignement. Leur procès a été tenu secret et à l'écart des médias, jusqu'à l'annonce des verdicts.

Mais coup de théâtre ce vendredi 5 juin. Le chef de la police de Swat Salim Khan Marwat a indiqué à l'AFP que, contrairement à cette première annonce, seuls deux suspects avaient été condamnés, les huit autres ayant été blanchis et libérés. 

À lire aussi
Un officier de police scientifique près du London Bridge le 30 novembre 2019, suite à l'attaque terroriste survenu la veille. terrorisme
Attaque à Londres : le point sur la situation

"Deux ont été condamnés à la prison à vie et les huit autres ont été acquittés". L'inspecteur général adjoint de Malakand - la région qui englobe Swat - Azad Khan a confirmé ces informations, ajoutant que le procès s'était tenu sous la supervision de l'armée.

Acquittés faute de preuves

La libération de huit des dix accusés, dévoilée au départpar le journal britannique The Mirror, a également été confirmée à l'AFP par une source judiciaire pakistanaise proche du dossier. Les huit accusés auraient été acquittés "faute de preuves".

Un responsable militaire à Mingora a toutefois démenti cette annonce, accusant la police de mensonges et insistant sur le fait que les dix accusés avaient bien tous été condamnés à la prison à vie. 

L'homme soupçonné d'avoir tiré sur Malala, qui s'appelle Ataullah Khan selon les autorités, serait en fuite en Afghanistan, aux côtés du chef des talibans pakistanais, le mollah Fazlullah, commanditaire de l'attaque.

L'armée pakistanaise avait annoncé l'arrestation des dix suspects en septembre 2014, lors d'une conférence de presse très médiatisée, à l'issue de laquelle des militants des droits de l'homme avaient émis des doutes sur la culpabilité de ces hommes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pakistan Malala Yousafzaï Prix Nobel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants