1 min de lecture Accident

Pakistan : au moins 18 morts dans une collision entre un train et un bus

Le réseau ferroviaire pakistanais est décrépi après des décennies de déclin dû à la corruption, à une gestion inadéquate et au manque d'investissements.

Des responsables pakistanais retirent l'épave d'un bus après qu'un train de voyageurs a percuté le bus à Sukkur le 28 février.
Des responsables pakistanais retirent l'épave d'un bus après qu'un train de voyageurs a percuté le bus à Sukkur le 28 février. Crédit : STRINGER / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Au moins 18 personnes ont été tuées et 55 blessées lorsqu'un train a percuté un bus dans la province du Sindh, au sud du Pakistan. La collision, qui a coupé le bus en deux, s'est produite à un passage à niveau non surveillé du district de Sukkur, a déclaré Tariq Kolachi, un cadre des chemins de fer pakistanais. La partie supérieure du bus a été arrachée de son châssis, son toit bleu reposant sur la locomotive de tête.

"Tous ceux qui ont été tués et blessés étaient des passagers de l'autocar", à l'exception d'un assistant du conducteur du train, légèrement touché, a encore observé Tariq Kolachi. Le responsable administratif adjoint du district de Sukkur, Rana Adeel, a confirmé ce bilan. "Le nombre de morts pourrait augmenter car certains se trouvent dans un état critique", a-t-il commenté. 

Les accidents ferroviaires sont fréquents au Pakistan, pays qui a hérité de son passé colonial sous domination britannique un vaste réseau de chemins de fer. Mal entretenu, il est aujourd'hui décrépi après des décennies de déclin dû à la corruption, à une gestion inadéquate et au manque d'investissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Accident Pakistan Collision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants