2 min de lecture Hervé Gourdel

"Nous les avons suppliés de relâcher Hervé Gourdel", dit l'un de ses compagnons

Le guide français participait à une randonnée dans les montagnes en Algérie lorsqu'il a été kidnappé par un groupe se revendiquant de l'État islamique. L'un des Algériens qui l'accompagnait témoigne dans le quotidien "Echorouk".

Hervé Gourdel
Hervé Gourdel Crédit : Facebook
Marion Dautry
Marion Dautry
Journaliste RTL

Oussama Dehendi, 23 ans, propriétaire d'un magasin d'informatique et passionné de montagne, a rencontré Hervé Gourdel en janvier dernier, sur Facebook. Il fait partie du groupe qui l'accueille le 20 septembre à Alger et l'accompagne en randonnée. Le guide niçois n'en reviendra jamais, et Oussama, qui s'est confié au quotidien arabophone Echorouk, en restera "traumatisé à vie".

Surpris au beau milieu de la forêt par les terroristes

"Nous n'avons jamais pensé qu'un mal puisse nous arriver dans cette région. J'ai personnellement bivouaqué à maintes reprises dans les environs de Tikjda et d'Aït Ouabane. Je n'ai jamais été victime d'une agression ou d'une quelconque attaque terroriste. Moi et mes compagnons, nous avons toujours pensé que cette région était sécurisée", raconte-t-il.

Leur programme avait été soigneusement préparé. Le premier jour, il se sont rendus dans la station hivernale très prisée de Tikjda. Le lendemain, la pluie ayant "perturbé [leurs] plans", ils se sont dirigés vers la forêt de Aït Ouabane, près du col de Tizi N'Kouilal. C'est là qu'a eu lieu l'enlèvement. "Nous n'avons même pas eu le temps de comprendre comment ces terroristes ont pu nous retrouver au milieu de la forêt. Ils n'ont demandé ni nos pièces d'identité ni nos portefeuilles pour nous prendre de l'argent. Ils ont pris Hervé en prétextant qu'ils étaient au service du Calife de Bagdad", raconte Oussama Dehendi.

Nous avons supplié les terroristes de le relâcher

Oussama, accompagnateur d'Hervé Gourdel
Partager la citation

"Nous n'avons pas voulu abandonner notre ami. Nous avons supplié les terroristes de le relâcher. Nous avons même manifesté notre colère et nous nous sommes débattus pour les empêcher de le prendre en otage", poursuit-il. Mais les terroristes étaient plus forts, et armés. Hervé Gourdel, lui, "avait le regard perdu, il ne comprenait pas ce qui se passait", témoigne encore Oussama.

"D'un simple ami, je suis devenu un suspect"

À lire aussi
L'accompagnateur algérien d'Hervé Gourdel témoigne Hervé Gourdel
VIDÉO - Un des accompagnateurs d'Hervé Gourdel raconte l'enlèvement

Les jihadistes se seraient ensuite scindés en deux groupes, l'un pour emmener l'otage français, l'autre pour retenir ses cinq compagnons. Ceux-ci ont ensuite été relâchés. La version d'Oussama diffère de celle d'un autre membre du groupe, un étudiant qui affirme qu'ils ont été retenus 14 heures par les terroristes qui les ont kidnappés alors qu'ils étaient en voiture.

Les cinq Algériens se sont immédiatement présentés aux forces de l'ordre. Ils ont été placés en garde à vue pendant six jours à la gendarmerie de Bouira, à l'est d'Alger. "D'un simple ami, je suis devenu un suspect. J'ai donné mon téléphone portable et mon ordinateur portable aux services de sécurité qui enquêtent sur ce crime barbare. Je suis innocent et mon innocence sera prouvée. J'espère me relever un jour de cette épreuve douloureuse", commente Oussama Dehendi.

Hervé Gourdel se comportait avec moi comme un père

Oussama, accompagnateur d'Hervé Gourdel
Partager la citation

Les cinq hommes ont pour l'instant été inculpés pour infraction à la législation sur les étrangers et placés sous contrôle judiciaire. La loi algérienne oblige en effet toute personne hébergeant un étranger à le déclarer dans les 24 heures, ce qu'ils n'auraient pas fait. "J'ai perdu un ami cher à mon cœur, qui se comportait avec moi comme un père", ajoute Oussama, que son père dit "en état de choc", selon Le Figaro.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hervé Gourdel Algérie Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants