3 min de lecture États-Unis

New-York : en attente d'une greffe de rein, il fait de la publicité à Time Square

En attente d'un donneur pour une greffe de rein, un malade s'est vu offrir l'opportunité de passer sa publicité à Time Square, le "carrefour du monde". Un appel au don visible, et une pratique qui se généralise aux États-Unis.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
New-York : en attente d'une greffe de rein, il fait de la publicité à Time Square Crédit Image : Angela Weiss / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Joanna Wadel

Un malade en atteinte d’une greffe fait de la publicité à Times Square. Cette publicité, récente, fait plus de 4 mètres de haut sur 14 mètres de large. Ce n’est pas la plus grande à Times Square (New-York), il y a d’immenses écrans, sur tous les immeubles du carrefour, avec des vidéos ou des photos pour des grandes marques, des films, des spectacles. 

Mais cette publicité attire le regard parce qu’elle différente. On y voit un homme souriant, pull bleu, lunettes. Un message "Mon nom est Marc. J’ai besoin d’un rein. Vous pouvez m’aider !". L'adresse d'un site Internet est donnée pour le contacter.

Marc Weiner a 54 ans, il a survécu en 2015 à un cancer de la vessie très agressif, qui s’est étendu jusqu’aux reins. Il doit maintenant être dialysé trois par semaine. Il espère donc qu’un donneur se fera connaitre pour qu’il puisse reprendre une vie plus paisible.

Une opportunité exceptionnelle

L'homme a de la chance, car sa femme est amie depuis plusieurs décennies avec la fille du patron de l’entreprise qui loue les espaces publicitaires sur cet écran. Cette image est diffusée depuis la fin de l’été, pendant 20 secondes, toutes les 7 minutes. Ce qui équivaut à plusieurs centaines de milliers de dollars. Le patron se justifie en disant que ce n’est pas seulement un cadeau à un ami de sa fille, mais une manière de faire parler de la question du don d’organes. 

La solidarité de donneurs volontaires

À lire aussi
Jimmy Carter à New York, le 26 mars 2018 États-Unis
États-Unis : l'ancien président Jimmy Carter a été hospitalisé

Mais le quinquagénaire n'a pas trouvé de donneur pour autant. Comme il le dit lui-même, cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. La publicité, toujours en place, a néanmoins permis à quelques donneurs de se faire connaître. 

Notamment un détective de la police de New York, qui a été touché par cet appel, et a proposé de donner l'un de ses reins, après en avoir parlé avec son épouse. Il a du passer des tests poussés. Par exemple, ce dernier devait conserver toute son urine pendant 24 heures. Il a donc dû transporter un sac avec lui toute la journée, et le rangeait dans un frigo au bureau. 

Le policier s'est également soumis à des test sanguins. Seulement, n'ayant pas l’habitude, il s’est évanoui. Malgré ces efforts, les tests n’ont pas été concluants, car il n’était pas compatible. Mais faute de pouvoir donner son organe à Marc Weiner, le détective a appris qu’il était compatible avec une femme de 59 ans, elle aussi en attente d’un rein, dont le mari a passé 25 ans chez les Marines. Il lui a donc donné son rein, et le militaire s’est engagé lui aussi à donner le sien. 

La location d'espaces publicitaires en pleine expansion

Quant à Mark Weiner, il poursuit ses recherches, mais sa publicité n’est pas inutile. Comme l’espérait le patron de la société qui a offert cet espace publicitaire, elle interpelle des gens, qui en parlent, et essaiment son appel.

Cette publicité est d'autant plus spectaculaire qu’elle est à Times Square, que les Américains appellent le "carrefour du monde", mais ce n’est pas du tout la première dans cette veine. Il y a régulièrement, un peu partout aux États-Unis, des patients en attente d’une greffe de rein, qui achètent des espaces publicitaires sur le bord des routes ou dans des villes. 

Il y a quelques mois, dans l’Ohio, un homme a même fait une surprise à sa femme pour leur 40e anniversaire de mariage. Dans l'attente d’une greffe de rein, son mari lui a acheté un grand panneau publicitaire au bord d’une autoroute. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Don d'organes Greffe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants