1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mort de George Floyd : au procès, des témoins bouleversés de "ne pas l'avoir sauvé"
2 min de lecture

Mort de George Floyd : au procès, des témoins bouleversés de "ne pas l'avoir sauvé"

Mardi, plusieurs témoins sont venus témoigner à la barre, lors du procès de Derek Chauvin, un policier accusé d'avoir tué un Afro-américain, en mai 2020. Bouleversés, ils ont confié regretter de "ne pas l'avoir sauvé".

Un portrait de George Floyd devant Dogwood Coffee le 31 mars 2021 à Minneapolis, Minnesota.
Un portrait de George Floyd devant Dogwood Coffee le 31 mars 2021 à Minneapolis, Minnesota.
Crédit : Stephen Maturen / GETTY IMAGES AMÉRIQUE DU NORD / Getty Images via AFP
Florise Vaubien

"On n'a rien pu faire, des forces puissantes étaient là et j'ai l'impression d'avoir laissé tomber". Au procès de Derek Chauvin, les récits glaçants ont défilé devant le tribunal de Minneapolis. Plusieurs témoins de la mort de George Floyd, un Afro-américain asphyxié lors d'une intervention de police en mai dernier, ont confié leur profond sentiment de culpabilité devant la cour, rapporte France24

Retour sur les faits. Le 25 mai 2020, George Floyd est interpellé violemment par l'officier Chauvin, à Minneapolis : une intervention qui causera son décès quelques heures plus tard à l'hôpital. Parmi les témoins de l'agonie de ce père de famille, âgé de 46 ans au moment du drame, Genevieve Hansen, une femme pompier de 27 ans en congé ce jour-là. Devant l'urgence, elle "interpelle Derek Chauvin" alors qu'il se tient à genou sur le cou de la victime. 

"Dès que quelqu'un essayait de s'approcher", les forces de l'ordre le repoussait, a-t-elle expliqué. "Totalement bouleversée", elle regrette en sanglots de ne pas avoir pu "pratiquer de massage cardiaque", détaille BFM TV. "On lui a dénié ce droit", lance cette femme pompier pendant les audiences

"Je m'excuse auprès de George Floyd"

Un autre témoin vient apporter son récit sur la mort du quadragénaire, devenu un symbole de lutte contre le racisme et les violences policières. Darnella Frazier, de sortie pour faire des courses, filme la vidéo de son interpellation, celle qui fera ensuite le tour du monde

À lire aussi

Malgré plusieurs tentatives, la jeune femme de 18 ans n'arrivera pas à convaincre le policier de lâcher prise. George Floyd meurt, faute d'oxygène : une scène qui a "définitivement" changé sa vie, confie ce témoin, hanté par les regrets jusqu'à l'insomnie. 

"Certaines nuits, je reste éveillée et je m'excuse auprès de lui de ne pas avoir fait plus", a-t-elle dit en pleurs. Devant la cour, Darnella Frazier s'est excusée auprès de George Floyd de ne pas "s'être interposée physiquement" pour le sauver. "Mais ce n'était pas à moi de faire autrement, c'était à lui", a-t-elle lancé à l'adresse de l'accusé.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/