1 min de lecture Fidel Castro

Mort de Fidel Castro : Donald Trump évoque "un dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple"

Le président-élu des États-Unis a dressé un portrait sombre et sans concession du dirigeant cubain.

Donald Trump a été élu 45e président des États-Unis - 8 novembre 2016
Donald Trump a été élu 45e président des États-Unis - 8 novembre 2016 Crédit : Darren Hauck / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud
et AFP

Le président élu des États-Unis, Donald Trump, a affirmé samedi 26 novembre qu'il ferait "tout" pour contribuer à la "liberté" du peuple cubain après la mort de Fidel Castro, mais sans rien dire de la politique d'ouverture de son prédécesseur Barack Obama. Le milliardaire républicain, qui entrera à la Maison Blanche le 20 janvier, a jugé dans un communiqué que le père de la Révolution cubaine décédé vendredi à l'âge de 90 ans était "un dictateur brutal qui a opprimé son peuple pendant près de six décennies ". 

"L'héritage de Fidel Castro est celui des pelotons d'exécution, du vol, d'une souffrance inimaginable, de la pauvreté et de la négation des droits humains fondamentaux", a-t-il déclaré. Alors que Cuba reste une île totalitaire, c'est mon espoir qu'aujourd'hui soit un nouveau pas pour s'éloigner des horreurs endurées et s'approcher d'un futur de liberté pour le merveilleux peuple cubain."

"Même si les tragédies, les morts et la souffrance causés par Fidel Castro ne peuvent être effacés, notre administration fera tout pour s'assurer que le peuple cubain puisse enfin commencer son voyage vers la prospérité et la liberté." Donald Trump n'a pas pu s'empêcher de parler de lui et de sa campagne dans son message et concluant : "Je me joins aux nombreux Américano-cubains qui m'ont soutenu avec beaucoup de force durant la campagne, y compris la Brigade 2506 Veterans Association qui m'a apporté son soutien avec l'espoir de voir un jour un Cuba libre". Un message quelque peu plus complet que son tweet lapidaire orné d'un point d'exclamation publié quelques heures auparavant :

À lire aussi
Miguel Diaz-Canel, le 5 mai 2017. cuba
Miguel Diaz-Canel, fils spirituel de Raul Castro
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fidel Castro Donald Trump États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785993144
Mort de Fidel Castro : Donald Trump évoque "un dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple"
Mort de Fidel Castro : Donald Trump évoque "un dictateur brutal qui a opprimé son propre peuple"
Le président-élu des États-Unis a dressé un portrait sombre et sans concession du dirigeant cubain.
https://www.rtl.fr/actu/international/mort-de-fidel-castro-donald-trump-evoque-un-dictateur-brutal-qui-a-opprime-son-propre-peuple-7785993144
2016-11-26 17:22:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LHoiY71dVD1SahMUH6Ib-A/330v220-2/online/image/2016/1122/7785906178_donald-trump-a-ete-elu-45e-president-des-etats-unis.jpg